JOLLINIER Georges

Par Yves Dauriac

Né en 1889, mort en 1932 ; ouvrier du Bâtiment ; militant syndicaliste de la Charente-Inférieure.

Placé en apprentissage dès l’âge de huit ans, Georges Jollinier devint ouvrier serrurier et entra à l’Arsenal de Rochefort.

Secrétaire du syndicat local du Bâtiment, il fut élu, en 1925, secrétaire de l’UD. Il était assisté de Laimé (secrétaire adjoint), de S. Dubois (trésorier), de Janon (trésorier adjoint), de Jollet, Flégéo, Lucas (commissaires à la propagande). En 1927, secrétaire de la Bourse du Travail, il était alors assisté de Laimé et Giraud (secrétaires), de S. Dubois (trésorier), de Aimé (trésorier adjoint) et de Robion (archiviste).

Georges Jollinier joua un rôle de premier plan dans toutes les manifestations ouvrières de cette époque et notamment, en 1929, lors de la grève des ouvrières des industries du pétrole de La Pallice et de celle des dockers. En tant que délégué régional de la CGT, il publia des articles dans Le Peuple.

Georges Jollinier fut le fondateur de la caisse mutualiste « Le Travail », complémentaire des Assurances sociales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article96829, notice JOLLINIER Georges par Yves Dauriac, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Yves Dauriac

ŒUVRE : Collaboration au Peuple.SOURCES : Arch. Nat. F7/12978, rapports du 29 décembre 1925, 1er décembre 1926, 26 janvier 1927, 21 avril 1928 et 29 avril 1929 et F7/13022. — Arch. Dép. Charente-Inférieure, D1, 14 M 2/10-11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément