JOUANNET Léon

Par Robert Balland

Né le 7 mai 1883 à Châtelaudren (Côtes-du-Nord) ; ouvrier des Établissements militaires ; syndicaliste ; maire communiste de Saint-Cyr-l’École (Seine-et-Oise).

Issu d’une famille d’ouvriers bretons, Léon Jouannet apprit le métier de mécanicien et vint, dès l’âge de dix-huit ans, travailler à Levallois-Perret (Seine). Quand éclata la Première Guerre mondiale, il servit comme marin, puis, blessé, il fut versé dans l’Aviation maritime et envoyé à Saint-Cyr (Seine-et-Oise). Il y resta après sa démobilisation, s’y maria et travailla comme ajusteur aux Établissements militaires.

Secrétaire du syndicat unitaire (CGTU) du personnel civil, Jouannet fut également un actif militant communiste. Conseiller municipal en mai 1925, premier adjoint en mai 1927, il succéda au maire Ernest Bizet*, mort le 24 novembre 1933. Lui-même ne termina pas son second mandat de premier magistrat municipal, puisqu’il mourut le 1er janvier 1937 après une brève maladie. L’article nécrologique de La Voix populaire évoque l’esprit d’initiative dont il avait fait preuve pour organiser le ravitaillement des ouvriers qui, en 1936, occupaient leurs usines. Il attribuait à Jouannet la paternité du journal La Voix populaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article96925, notice JOUANNET Léon par Robert Balland, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Robert Balland

SOURCES : Arch. Nat. F7/13130. — La Voix populaire, organe bimensuel des rayons communistes de Versailles, 9 janvier 1937. — Renseignements fournis par Monsieur Jean Cugen, maire de Saint-Cyr-l’École, 21 janvier 1981.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément