JULIEN Max

Né le 22 octobre 1899 à Parmentier (Algérie) ; ouvrier poudrier ; syndicaliste CGT et militant communiste du Vaucluse.

Max Julien était employé, entre 1919 et 1939, à la poudrerie de Sorgues (Vaucluse). Militant communiste et syndical (il allait être secrétaire adjoint du syndicat avant la guerre), il fut candidat aux élections municipales de 1925 et 1929 mais n’entra au conseil qu’en 1935.

En mars 1939, il fut signalé comme étant membre titulaire du comité fédéral national de la Fédération nationale des travailleurs de l’État (FNTE).

En 1939, il ne condamna pas le Pacte germano-soviétique et fut destitué en 1940. Il était alors mobilisé au 159e RRC à Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97118, notice JULIEN Max , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 12 avril 2020.

SOURCES : Arch. Dép. Vaucluse, 1 M 826, 831, 3 M 628. — Renseignements recueillis par F. Roux. — RGASPI, 495 270 5344 3, pas encore vu. — Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 11 mai 1939 (BNF-Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément