KAHN Madeleine

Par Jean-Michel Brabant

Adhérente au Parti socialiste SFIO en 1935, Madeleine Kahn soutint, dans ce parti, la tendance animée par Marceau Pivert*. Suivant l’ex-Gauche révolutionnaire dans la fondation du Parti socialiste ouvrier et paysan en juin 1938, elle se rapprocha des thèses développées par les partisans de la IVe Internationale. Militante trotskyste sous l’Occupation, elle devint, à la Libération, secrétaire adjointe du syndicat des services administratifs de la Radio où elle était téléphoniste. Elle fut candidate du Parti communiste internationaliste, dans le secteur sud de l’arrondissement de Sceaux, à l’élection législative du 21 octobre 1945. Madeleine Kahn fut gérante des deux derniers numéros de Front ouvrier en 1948.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97199, notice KAHN Madeleine par Jean-Michel Brabant, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par Jean-Michel Brabant

SOURCE : La Vérité, 21 septembre 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément