AIAZZI Marius, Henri, Joseph

Par Jacques Girault

Né le 24 septembre 1908 à Gavignano (Corse) ; mineur à Tourves (Var), puis cheminot ; militant syndicaliste CGTU puis CGT ; militant communiste du Var ; conseiller municipal de Tourves ; résistant.

Fils d’Albérigo Aiazzi, (une erreur de l’état-civil avait transformé son nom en Acazzi ; il fut enregistré sur l’état civil dix ans après sa naissance par un jugement du tribunal civil de première instance de Corte), mineur à Tourves (Var), Marius Aiazzi devint lui-même manœuvre aux mines de bauxite de Tourves en 1924. Après son service militaire dans la marine nationale à Toulon en 1928-1929, à nouveau mineur, syndiqué à la CGTU, il adhéra au Parti communiste au début des années 1930.

Marié religieusement à Tourves, en décembre 1933, il fit donner une éducation catholique à son fils.

Marius Aiazzi fut élu conseiller municipal sur une liste communiste, le 5 mai 1935, avec 179 voix sur 526 inscrits. Il fut particulièrement chargé de la surveillance et de l’entretien des chemins communaux.

Marius Aiazzi entra aux chemins de fer l’année suivante et fut affecté aux dépôts de Toulon (1936-1939), de Marseille puis de Carnoules en 1942 comme ouvrier spécialisé chargé de l’entretien du matériel roulant. Il ne démissionna pas du conseil municipal qui fut dissous, le 25 octobre 1939.

Syndiqué à la CGT, il ne fut pas mobilisé sur place en raison de ses activités politiques et rejoignit, à la déclaration de la guerre, un régiment d’infanterie à Albi (Tarn). Il fut interrogé plusieurs fois par la police et son domicile fut perquisitionné. Ayant retrouvé son emploi à la SNCF, il participa aux actions de résistance des FTPF. Il milita au sein du Parti communiste français à Carnoules jusqu’à sa retraite en 1963. Habitant à Besse (Var) depuis 1942, il se considérait en 1980 comme « sympathisant » du PCF.

Il était le frère de Paul Aiazzi.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9740, notice AIAZZI Marius, Henri, Joseph par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 3, 12 M 2 20,18 M 99, 3 Z 2 14. — Sources orales. — Renseignements fournis par Marius Aiazzi. — État civil de Gavignano, remerciements à Marie-Jeanne Pasqualini, maire de Gavigano, 2008.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément