KRUYT Édouard [KRUYT Aloïs, Édouard, Léon]

Par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule

Né le 18 décembre 1885 à Compiègne (Oise), mort le le 29 juin 1953 à Saint-Denis (Seine) ; agent d’assurances ; militant communiste de la Seine.

Fils d’un manouvrier analphabète, Édouard Kruyt, successivement ajusteur, courtier en assurances puis agent d’assurances à son compte, vint habiter Saint-Denis (Seine) pendant la Première Guerre mondiale. Il avait été élu conseiller municipal de Thiverny (Oise) en 1912.

Militant communiste, il entra au conseil municipal à l’occasion des élections complémentaires du 7 mai 1922. La liste formée par Raymond Bujaud, Camille Villaumé et lui-même recueillit 5 041 voix de moyenne au premier tour contre 5 036 à la liste socialiste SFIO composée d’Eugène Chrétien, Victor Lambert et Fernand Firmin. Au second tour, les communistes l’emportèrent avec 5 434 suffrages sur 17 582 inscrits et 10 975 votants. La presse nationale s’était fait l’écho de cette élection en raison de son enjeu : le maintien de l’influence communiste dans la plus grande ville de la région parisienne.

Édouard Kruyt resta fidèle à ses engagements politiques, comme sept autres édiles malgré la démission du maire Gaston Philippe* du Parti communiste le 28 mars 1924. Il ne fut pas, pour des raisons inconnues, candidat sur la liste de Louis Laporte* au scrutin de 1925 mais réapparut sur la liste de Camille Villaumé en 1929 et retrouva son siège le 5 mai (11e/36). Il démissionna avec l’ensemble du conseil le 15 février 1930 et fut réélu le 23 mars suivant (30e/36). Kruyt se solidarisa, en 1934, avec le maire Jacques Doriot*, et fut reconduit le 5 mai 1935 (32e/36) dans ses fonctions. L’assemblée municipale le désigna pour être délégué sénatorial en 1935 et 1938. Il adhéra au Parti populaire français mais ne suivit pas Jacques Doriot dans sa politique de collaboration avec l’Allemagne.

Marié le 29 mai 1909 à Montataire (Oise) avec Joséphine Guichard, journalière, Édouard Kruyt, devenu veuf, se remaria dans la commune le 12 décembre 1931 avec Marcelle Ursat. Il finit ses jours à Saint-Denis où il mourut le 29 juin 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97480, notice KRUYT Édouard [KRUYT Aloïs, Édouard, Léon] par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par Claude Pennetier et Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10441/64/2 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — État civil de Compiègne, de Montataire et de Saint-Denis. — L’Internationale, 26 avril 1922. — L’Émancipation, n° spécial, mai 1929. — Journal de Saint-Denis, mai 1935. — Jean-Paul Brunet, thèse, op. cit. — Renseignements recueillis par Michèle Rault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément