BAGEOT André

Ouvrier d’État ; syndicaliste CGT puis Force Ouvrière en Moselle.

Depuis février 1927 au moins, André Bageot était archiviste et membre du bureau du syndicat confédéré [CGT] des travailleurs de l’État de la place de Metz. En décembre 1928, il fut placé à la tête de ce syndicat.

Le 22 septembre 1929, à l’issue de l’Assemblée générale du syndicat CGT des ouvriers de l’État de Metz, A. Bageot, ouvrier à l’annexe de l’Arsenal III à Metz, fut réélu à l’unanimité moins une voix, ainsi que tout le nouveau comité, secrétaire général du syndicat. Il était assisté de Paul Chefdeville, secrétaire adjoint. Maurice Jaffray, trésorier, Hippolyte, trésorier adjoint.

Il assumait également à partir de la fin de la décennie 1920 la fonction de délégué régional de la Fédération nationale des travailleurs de l’État.

En mars 1934, il fut signalé comme étant membre du bureau de son syndicat.

Demeurant 9 ter, rue Pasteur à Metz, il fut désigné, fin décembre 1947, par la direction de la nouvelle confédération comme le responsable provisoire de Force Ouvrière pour la Moselle. La semaine suivante, il fut remplacé par René Schwob, de la sidérurgie.

Que devint André Bageot par la suite ? Son nom ne figura dans aucun compte rendu des congrès confédéraux de Force Ouvrière.

#

SOURCES : — Le Travailleur de l’État, organe de l’Union fédérative des travailleurs de l’État puis de la Fédération nationale des travailleurs de l’État (BNF-Gallica). — — Notes de Louis Botella. —

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97648, notice BAGEOT André , version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 9 août 2020.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13646. — Le Travailleur de l’État, organe de l’Union fédérative des travailleurs de l’État puis de la Fédération nationale des travailleurs de l’État, février 1927-octobre 1934 (BNF-Gallica). — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 1er janvier, 8 janvier 1948. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément