BAHUET Marc, René

Par François Ferrette

Né le 6 septembre 1883 à Ruffec (Charente) ; typographe ; socialiste, communiste, membre de l’ARAC et des CSR.

Fils de Marc et de Marie, Célina née Barrier, il résidait à Angoulême, 20, rue Gaudichaud et travaillait à l’imprimerie Vincent en 1920 où il était considéré comme bon ouvrier.

La police le présentait comme le principal artisan pour la formation des groupements révolutionnaires à Angoulême et dans la Charente. Son éloquence lui permit de convaincre les socialistes à rejoindre la 3e Internationale, à la section socialiste d’Angoulême le 13 novembre 1920 (motion 3e Internationale : 22 voix ; motion Longuet : 13 ; motion Blum : 2). Il s’imposa également lors du débat à l’Union des syndicats de la Charente début 1921 qui adopta le principe d’adhésion à la 3e Internationale. Il défendait l’idée d’une prise de pouvoir par les armes et voyait encore dans les premiers mois de 1921 une période révolutionnaire. Il maintint cette position lors de la constitution de la fédération communiste le 20 mars 1921. Il fut membre du comité directeur de la Fédération communiste de la Charente en 1921.

Il participa à la création des comités syndicalistes révolutionnaires dans les syndicats de la Charente. Il était secrétaire du syndicat du Livre de la Charente en 1921.

Aussi bien l’ARAC que la fédération communiste furent secoués par des débats opposant modérés et révolutionnaires. Marc Bahuet était classé à la gauche de la fédération communiste et de l’ARAC. Mais son tempérament se retourna contre lui et il abusa des moyens financiers collectés par différences organisation pour son profit personnel et perdit beaucoup d’influence. En octobre 1921, il perdit son emploi pour absences répétées.
Bahuet fut exclu du PC en 1922 pour « abus de confiance », ainsi que de l’ARAC. La police le présentait néanmoins comme communiste en 1929.

Il était inscrit au Carnet B de la Charente en 1922 et de la Seine en 1927. Il habitait à cette date à Choisy-le-Roy, au 181, rue Constantin Coquelin. Il était marié à Léonie Rabourin et avait trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97671, notice BAHUET Marc, René par François Ferrette, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 18 avril 2022.

Par François Ferrette

SOURCES : Arch. Nat. F7/13091. — Le Travailleur charentais (1921-1922).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément