BAJARD Louis, Antonin

Par A. Olivesi

Né le 21 janvier 1875 à Briant (Saône-et-Loire), mort le 25 février 1938 à Marseille ; assureur ; militant socialiste ; conseiller municipal de Marseille de 1919 à 1925.

Bajard milita dans les rangs socialistes marseillais dès 1898. Il fut sans doute, sauf homonymie, délégué des Bouches-du-Rhône au congrès socialiste de Lyon en 1901 (cf. Dictionnaire, t. 10, p. 191). Aux élections pour le conseil d’arrondissement de 1907, il fut le candidat de la SFIO contre le modéré Louis Régis dans le deuxième canton de Marseille où il obtint 883 voix.

Bajard appartenait alors à l’aile gauche de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône. Au congrès départemental de Miramas, il se prononça pour le maintien des candidatures SFIO au second tour des élections législatives. L’année suivante, il condamna Le Petit Provençal, journal « trop bourgeois », dont il déconseilla la lecture aux ouvriers. En 1912, au congrès de Salon, il fut élu membre de la commission exécutive, et au mois d’octobre, il fit partie du Comité de défense sociale (CDS), aux côtés de militants de la CGT, pour la défense de Rousset, ce qui ne l’empêcha pas d’être pris à partie par des anarchistes qui lui reprochèrent, dans un meeting, son passé de sergent-major !

Aux élections législatives de 1914, il fut de nouveau le candidat de la SFIO contre Joseph Thierry dans la 3e circonscription de Marseille, la plus bourgeoise, et il obtint 2 406 voix sur 20 093 électeurs inscrits. Mutilé de guerre, il fut élu conseiller municipal de Marseille en 1919 sur la liste Flaissières et ne se représenta pas en 1925. Trois ans plus tard, aux élections législatives, il fut de nouveau candidat dans les mêmes quartiers bourgeois qu’en 1914, englobés, en 1928, avec le rétablissement du scrutin uninominal, dans la 4e circonscription. Il rappela, dans sa profession de foi, qu’il avait été socialiste avant l’unité, et syndicaliste. Il recueillit 3 362 voix au premier tour et se retira « avec amertume » au second, sur l’ordre de la Fédération SFIO des Bouches-du-Rhône, sans doute pour faciliter l’élection de Louis Régis aux dépens du sabianiste Ausilia.

Les listes électorales de 1937, à Marseille, le signalent comme employé de commerce à cette date.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97736, notice BAJARD Louis, Antonin par A. Olivesi, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par A. Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône. II M3/51 ; 56 et 57 ; IV M/14 ; VM2/245 et 282 ; M6/3604, rapport du 18 novembre 1911 et M6/3860, rapport du 1er octobre 1912. — Arch. Marseille, listes électorales de 1919, 1933 et 1937, mais la mairie de Briant indique la mention : inconnu à l’état-civil de cette commune à propos de la naissance de Bajard. — Le Petit Provençal, 31 janvier 1910, 5 février 1912, mars-avril 1914, 23 Mai 1928. — L’Ouvrier Syndiqué, 1er octobre 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément