BALDACCI Francine [née ARTHAUD Francine]

Par Gérard Raffaëlli

Née en 1885 ; institutrice à Firminy (Loire) ; militante syndicaliste et pacifiste.

Institutrice à Firminy depuis 1910, Francine Arthaud s’était était mariée à Joseph Baldacci dont elle partageait les idées avancées. Elle collaborait avec son mari à un journal, Le Gotha des arrivistes, dirigé contre les inspecteurs d’académie. Avec lui, elle fut une des signataires du manifeste syndicaliste du 16 septembre 1912 et tous deux furent "réprimandés".

Elle se fit remarquer pendant la guerre pour ses propos et son action pacifistes. Elle participa en 1916 au congrès clandestin de la Fédération des instituteurs à Paris et s’opposa lors de la réunion annuelle de l’Amicale des instituteurs du département en 1916 à une motion blâmant les instituteurs députés qui s’étaient rendus à Kienthal.

Elle entretenait une correspondance suivie avec H. Brion et Lucie Colliard et participait au Comité d’action du prolétariat organisé, créé par la Bourse du Travail, le Parti socialiste et l’Union départementale pour venir en aide aux victimes de la guerre. En juin 1918, elle demanda, comme sa sœur Mlle Arthaud, un poste à Saint-Étienne, mais rencontra l’opposition du préfet.

Elle était en relation avec les instituteurs socialistes du département, notamment avec Moulin secrétaire du syndicat des instituteurs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article97764, notice BALDACCI Francine [née ARTHAUD Francine] par Gérard Raffaëlli, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 8 mars 2021.

Par Gérard Raffaëlli

SOURCES : Arch. Nat. F7/13743, F7/13371. — Arch. Dép. Loire 19 M 172, 19 M 179.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément