ALBERICI Eugène

Par Robert Mourer et Pierre Schill

Né le 1er janvier 1923 à Rouvroy (Pas-de-Calais), mort le 30 décembre 2001 à Morsbach (Moselle) ; ajusteur ; militant de la CFTC en Lorraine.

Fils de Ferrucio, tâcheron, et de Antoinette, tous deux nés en Italie ; marié le 24 mai 1947 avec Jeanne née Rucard, ils eurent trois enfants.
Ajusteur à la cokerie de Marienau (commune de Forbach, Moselle) ; membre du comité d’entreprise et de la commission paritaire des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; militant du Syndicat des mineurs CFTC de Lorraine ; responsable CFTC à la cokerie de Marienau ; membre du bureau de la Fédération régionale des mineurs CFTC à partir de 1959 puis vice-président de 1965 à sa retraite
Eugène Alberici était issu d’une famille immigrée de neuf enfants. Ses parents quittèrent l’Italie au début des années vingt et son père trouva des emplois de tâcheron sur des chantiers de la région lensoise.
Eugène Alberici effectua sa carrière professionnelle d’ajusteur à la cokerie de Marienau (commune de Forbach, Moselle), qui était rattachée au groupe des Industries de la Houille (IH) des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL). C’est dans ce service qu’il milita au sein du syndicat des mineurs CFTC pour lequel il fut élu à plusieurs élections professionnelles.
Il fut élu en 1959 à la commission paritaire interlocale des IH et réélu en novembre 1962. À nouveau candidat au printemps 1969 il ne fut pas réélu. Eugène Alberici siégeait également au début des années soixante au comité d’entreprise et à la commission des logements. À partir de 1969, il était par ailleurs membre du comité d’établissement des cokeries des HBL
Eugène Alberici avait aussi été candidat aux élections du 5 novembre 1959 pour un poste de suppléant au conseil d’administration de la Société de secours minière de Sarre et Moselle. Il figurait en sixième position sur la liste de la CFTC qui rassembla 9 072 voix sur 20 747 suffrages exprimés pour 21 220 votants et 28 060 électeurs inscrits et obtint cinq élus.
Eugène Alberici fut élu au bureau de la Fédération régionale des mineurs CFTC en 1959 et en devint le vice-président en 1965. Il occupa cette fonction jusqu’à son départ à la retraite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9788, notice ALBERICI Eugène par Robert Mourer et Pierre Schill, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Robert Mourer et Pierre Schill

SOURCES : Arch. personnelles de Robert Mourer. — Arch. Houillères du Bassin de Lorraine, dossier personnel de Henri Berrusweiller ; Vt53-B3. — Arch. Fédération régionale des mineurs de charbon CGT de Moselle : Der Kumpel, Le Travailleur du Sous-Sol, novembre 1964. — Renseignements fournis par Jeanne Alberici, son épouse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément