BARON

Par Robert Debant

Voyageur de commerce, résidant à Saint-André-de-Roquelongue (Aude), Baron fut un des rares membres de la section socialiste de Narbonne, alors dominée par les personnalités du docteur Ferroul et de Félix Aldy, qui manifestèrent au cours des années 1919-1920 une sympathie prononcée pour la Troisième Internationale. Correspondant local de la Vague de Pierre Brizon, il chercha à créer en 1919 un comité régional qui s’emploierait à diffuser ce journal dans les milieux ouvriers. Le Midi Socialiste, dont le rédacteur en chef était un militant d’origine audoise, L. Hudelle, lui paraissait alors beaucoup trop tiède et il estimait, non sans raison d’ailleurs, que l’insuffisance de ses chroniques narbonnaises amenait les esprits avancés à se nourrir de la presse radicale, de La Dépêche ou du Petit Méridional. Il semble que ses appels ne recueillirent guère d’écho.

Il se confond peut-être avec Baron Étienne, Élie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98122, notice BARON par Robert Debant, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Robert Debant

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément