BARON Étienne

Par Jacques Girault

Né le 6 septembre 1840 à Bargemon (Var), mort le 14 mars 1912 à Bargemon ; cordonnier ; conseiller d’arrondissement socialiste ; maire de Bargemon.

Fils d’un marchand de cuirs, Étienne Baron, cordonnier puis rentier à Bargemon, était franc-maçon (18eme honoraire de laloge de Nice « La France démocratique »). Seul candidat, il fut élu conseiller d’arrondissement « socialiste unifié » du canton de Callas en 1907 avec 595 voix sur 1 749 inscrits. Conseiller municipal, il poussa le maire Gébelin à démissionner avec les autres élus le 22 mai 1911. Il lui reprochait sa « bienveillance excessive » et ses concessions au « parti clérical ». Le conseiller général Gustave Fourment avait essayé en vain de le freiner. Élu conseiller municipal sur la liste socialiste, le 10 décembre 1911 avec 180 voix sur 298 votants, il devint maire de la commune le 17 décembre et fut réélu, aux élections municipales générales, à la tête de la « liste socialiste et d’intérêt local » avec 253 voix sur 359 votants.

Son fils Baron Antoine, Paul, né dans la commune, le 31 mars 1867, mécanicien retraité, présidait le comité électoral du candidat sortant, maintenant au Parti socialiste de France, Fourment, en 1934, lors de l’élection au conseil général. Il mourut à Toulon (Var), le 16 avril 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98123, notice BARON Étienne par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 24 1, 25 1, 28 1. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément