ALDEBERT Éloi, Jean-Baptiste

Par Claude Pennetier

Né le 12 décembre 1870 à Belaye (Lot), mort le 20 juin 1950 à Créteil (Seine, Val-de-Marne) ; instituteur ; président du Comité local de Libération de Créteil et de la délégation spéciale ; maire de Créteil.

Fils d’un « propriétaire » et d’une ménagère, Éloi Aldebert, instituteur puis inspecteur de l’enseignement primaire, était l’un des responsables de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1936 à Créteil. Il habitait 14, rue Puits-Georget dans cette commune.

Éloi Aldebert fut président du Comité local de Libération de Créteil et de la délégation spéciale mise en place par arrêté préfectoral du 18 novembre 1944, comme socialiste. En 1945, il était opposé à la liste d’Union. Aux élections municipales des 29 avril-3mai 1945 , les premières après l’Occupation ; il refusa une liste d’union avec les communistes. C’est le RPF Paul Casalis, médecin qui devint maire et le resta jusqu’en 1953.

Éloi Aldebert s’était marié le 8 février 1905 à Angers (Maine-et-Loire) puis remarié le 2 août 1927 avec Marie-Louise Rougerie à La Châtre (Indre).

Une rue de Créteil porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9827, notice ALDEBERT Éloi, Jean-Baptiste par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. com. Créteil. — Renseignements fournis par Jeannine Gruselle. — G. Blanc-Césan, Les Maires du Val-de-Marne, 1988. — État civil de Belaye.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément