BARRY Louis

Par Madeleine Rebérioux

Né le 26 novembre 1869 à Blanzy (Saône-et-Loire) ; mort le 1er mars 1923 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) ; militant syndicaliste et socialiste du bassin minier de Saône-et-Loire.

Ouvrier mineur, puis cafetier au « Champ du Moulin », Louis Barry devint ensuite employé chez un marchand de vins à Montceau. Très estimé de ses camarades, il fut élu, à la quasi-unanimité, délégué mineur de Sainte-Marie en 1899 et le resta jusqu’à la guerre. Conseiller municipal de Montceau où toute la municipalité était socialiste depuis mai 1900, il devint trésorier de la Fédération SFIO au congrès de Saint-Vallier (Saône-et-Loire) en août 1905 et conserva cette responsabilité jusqu’à sa mort. En 1907-1908, il représenta la Fédération comme délégué suppléant au conseil national.

Très antimilitariste, Barry passait en 1906-1907 pour être de tendance hervéiste. Il est vrai que l’antimilitarisme était la règle dans le bassin minier. Quoique n’étant guère orateur, il conserva certainement plus longtemps que Bouveri un certain style révolutionnaire. Il n’en décida pas moins, comme la très grande majorité du groupe de Montceau, de rester à la SFIO au moment du congrès de Tours.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98278, notice BARRY Louis par Madeleine Rebérioux, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par Madeleine Rebérioux

SOURCES : Arch. Dép. Saône-et-Loire, 30 M 44 et 41 M 6. — Lettre de Laurent Badet (Montceau-les-Mines). — Le Socialiste de Saône-et-Loire. — Le Travailleur de Saône-et-Loire, 9 novembre 1919-20 juin 1920.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément