BARTHEZ Clémentine [née VASSAS Marie, Clémentine, Jeanne]

Par Olivier Dedieu, Jean Sagnes

Née le 13 novembre 1900 à Béziers (Hérault), morte le 3 janvier 1990 à Parignargues (Gard) ; institutrice ; militante syndicaliste du SNI ; militante socialiste .

Fille de Louis Victor Vassas, propriétaire, Clémentine Barthez fut institutrice à Plaissan de 1924 à 1926, à Florensac puis à Villeveyrac et Montpellier. Elle était mariée à Maximilien Barthez, à Gigean (Hérault) le 6 août 1921, conseiller syndical du SNI, secrétaire général adjoint du syndicat en 1924 qui joua un rôle majeur dans l’adhésion à la CGT du SNI en 1925. Elle fut comme lui militante syndicale et de la SFIO. Après le décès de son mari, en 1930, elle devint elle aussi membre du conseil syndical en 1931, présentée alors nominalement comme la veuve de Max Barthez. Présidente fondatrice de 1932 à 1933 du Cercle espérantiste de l’enseignement primaire, membre du conseil d’administration de la société de secours mutuels du SNI, elle devint, l’année suivante, conseillère départementale et secrétaire du syndicat. Réélue conseillère départementale en 1935, elle resta secrétaire du syndicat jusqu’à la fusion syndicale.

Membre du bureau national en 1933, Clémentine Barthez soutint dans un premier temps la tendance Delmas avant de prendre ses distances et de défendre une ligne plus hostile à la direction nationale du syndicat. En juin 1936, elle fut nommée chef adjointe du cabinet de la Sous secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance Suzanne Lacorre*. Elle abandonna alors ses responsabilités syndicales, démissionnant de son poste de secrétaire et de conseillère départementale. Après avoir fait la grève de novembre 1938, elle fut, en 1939, réélue au conseil syndical du SNI sur une liste commune avec Marcel Valière*. Militante SFIO, elle fut, en 1937, déléguée fédérale du parti. Elle devint, par ailleurs, vice-présidente de la Ligue de l’enseignement de l’Hérault dès 1936.

En 1940, elle fut déplacée d’office par l’inspecteur d’Académie de Montpellier à Mireval puis à Gigean.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98326, notice BARTHEZ Clémentine [née VASSAS Marie, Clémentine, Jeanne] par Olivier Dedieu, Jean Sagnes, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 25 novembre 2018.

Par Olivier Dedieu, Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 4 M 857, 1 T 5819, 1000 W 217, 1183 W 33, 927 Wp 523 — Hérault enseignant, 1925-1924. — L’École syndicaliste, 1935-1939. — Le Travail, 1930-1939. — L’Aube Sociale, 1934-1939.— Témoignage d’E. Fabre à Béziers (Hérault).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément