ALIGNY Julien. Pseudonyme : Legran

Par Claude Pennetier

Né le 4 mai 1914 à Prétot-Vicquemare (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort en déportation le 15 septembre 1942 à Auschwitz ; militant communiste ; résistant.

Fils d’un bûcheron et d’une lingère, Julien Aligny, secrétaire du syndicat CGT du Textile de Darnétal (Seine-inférieure) en 1938 et 1939, était connu pour son appartenance au Parti communiste avant la Seconde Guerre mondiale. Sous le nom de Legran, il animait la section communiste de Rouen.
Poursuivant, dès le début de l’Occupation, ses activités militantes, Julien Aligny fut arrêté le 21 juin 1941 pour avoir diffusé de la presse communiste. Remis en liberté le 14 juillet suivant, il participa à des distributions de tracts jusqu’à sa nouvelle arrestation dans la nuit du 20 au 21 octobre 1941 par la Gestapo, à Darnetal. Il avait organisé auparavant un sabotage de voies ferrées et assumé des tâches d’agent de liaison. 44 des otages arrêtés ces jours-là dans le secteur de Rouen furent déportés dans le convoi du 6 juillet 1942. Beaucoup furent fusillés au titre de représailles dans les semaines qui suivirent.
Transféré à Compiègne, il fut déporté le 6 juillet 1942 dans le convoi de 1175 otages "communistes" et Juifs qui partit à Auschwitz où il mourut le 30 juillet 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9859, notice ALIGNY Julien. Pseudonyme : Legran par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 24 avril 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. UD-CGT Seine-Inférieure. — Secrétariat d’État des Anciens combattants et victimes de guerre. — RGASPI, 495 270 4179 (document du Komintern à son nom, pas consulté). — Stéphane Courtois, Le PCF dans la guerre, Ramsay, 1980, annexe n° 18. — 30 ans de luttes, brochure éditée en 1964 par la fédération du Parti Communiste de Seine-Maritime. — Notes de Claudine Cardon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément