ALIVON Paule [née CHAMPETIER Paule, Marguerite, Marie]

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Née le 9 octobre 1925 à Alès (Gard) ; sténo-dactylo ; dirigeante de l’Union des femmes françaises dans le Gard.

Fille d’Adrien Champetier, maçon qui fut membre du PCF, originaire de Saint-Jean-de-Maruejols et de Élisa Marguerite Prade, sans profession, originaire de Paris, Paule Champetier vécut à Madagascar de 1929 à 1937. De retour à Alès, elle fit des études primaires supérieures jusqu’au brevet supérieur inclus et obtint un CAP de sténo-dactylo.
Elle entra aux Jeunesses communistes en novembre 1943 à Saint-Jean-de-Maruejols, mais c’est après son mariage, avec Maurice Jacques Alivon, célébré dans cette ville le 14 avril 1945, qu’elle adhéra au Parti communiste en mai. Mineur, né en 1916, Maurice Alivon avait rejoint le PCF en 1943 ; il fut membre du comité fédéral et secrétaire de la section de Saint-Ambroix.
Militante du PCF et de l’Union des femmes françaises (adhésion en mai 1945), elle suivit une école de section en 1948, une école fédérale en juin 1952 et l’école centrale de femmes en octobre 1952. Le secrétaire général, Émile Jourdan*, louait, alors, le travail de cette camarade « intelligente, active, dévouée », en direction des femmes. Responsable départementale de l’UFF, elle entra au comité fédéral communiste en 1956 et y resta jusqu’en 1974. Elle siégea également au bureau fédéral de 1964 à 1971. Elle était mère de trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9861, notice ALIVON Paule [née CHAMPETIER Paule, Marguerite, Marie] par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément