BAZILLE Alfred (ou BAZILE Alfred))

Par Claude Pennetier

Ouvrier miroitier à Partis ; syndicaliste CGT.

demeurant dans le XIVe arr. de Paris, Alfred Bazille fut élu secrétaire de la Bourse du Travail de Paris le 18 décembre 1923 avec Lucien Chiron) et Gustave Guibert. Leur mandat fut renouvelé le 22 décembre 1927 pour la période 1927-1929. En 1930, il était, avec Dannely et Vandenbossche, secrétaire de l’Union des syndicats confédérés de la région parisienne (Seine et Seine-et-Oise). Il siégeait au conseil d’administration de la Caisse d’assurances sociales de la Seine « Le Travail » — Voir O. Capocci. Bazille assurait le secrétariat du syndicat des Miroitiers et Verriers de la région parisienne en 1932. Il fut élu membre de la commission exécutive de la Fédération du Bâtiment lors du congrès d’unité, à Paris, en septembre 1936. La CE comprenait Bossus, Boutin, Campagnac, Constant, Douence, Duchat, Dummert, Froideval, Grand, Granger, Guillemin, Husson, Izard, Jolivet, Launay, Lainet, Malandain, Mougniot, Montaigne, Pillet, Pirez, Roby, Roels, Salvator, Toudic, Toutain et Vonet. Bazille appartint à la commission administrative de la Bourse du Travail de Paris jusqu’en 1939.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98637, notice BAZILLE Alfred (ou BAZILE Alfred)) par Claude Pennetier, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 25 janvier 2016.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat., F7/13618, rapport du 19 décembre 1923 et F7/13017, 18 janvier 1927. — Arch. PPo. Ba/1686. — Le Travailleur parisien, 1930. — La CGT, op. cit. — Compte rendu du congrès de 1936. — Agendas de la Bourse du Travail.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément