ALLAIN Eugène, Pierre

Par Jean-Pierre Besse

Né le 5 novembre 1905 à Rainvillers (Oise), mort le 18 octobre 1984 à Creil (Oise) ; cheminot ; syndicaliste CGT puis FO et militant socialiste de l’Oise, secrétaire de l’UD-FO (1952-1960), président pour l’Oise de l’Union des Vieux de France.

Fils d’un manouvrier, Eugène Allain s’engagea très tôt dans l’action syndicale chez les cheminots du bassin creillois. Il adhéra en effet à la CGT en 1925 et devint secrétaire de l’Union locale de Creil (Oise) en 1928, conservant ce poste après la réunification et ce jusqu’en avril 1939 date à laquelle les ex-unitaires en prirent la direction. Délégué au congrès national de la CGT en 1933 et 1935, Eugène Allain fut élu membre de la commission administrative départementale en avril 1932 et fut l’un des quatre secrétaires entre juin 1937 et mai 1938. Après l’éviction des militants communistes, Eugène Allain occupa à partir de novembre 1939, le poste de secrétaire adjoint de l’UD-CGT.

Eugène Allain participa à la naissance de la CGT-FO et fut l’un des quatre secrétaires du syndicat des cheminots de Creil, rattaché à cette confédération lors de sa création en janvier 1948 (le secrétaire général étant Robert Soulager). Eugène Allain devint secrétaire de l’Union locale FO de Creil lors de sa constitution en 1951 et fut appelé au secrétariat général de l’Union départementale à l’issue du congrès de mars 1952 marqué par l’éviction de Xavier de Bernardi*. Eugène Allain conserva ce poste jusqu’en 1960,

Adhérent à la SFIO, Eugène Allain échoua aux élections municipales partielles organisées à Montataire (Oise) en septembre 1938, battu dès le premier tour par les candidats communistes.

Après la Seconde Guerre mondiale, Eugène Allain se présenta sans succès sur les listes SFIO lors des élections municipales d’avril 1945 et de mars 1959.

Lors de son décès, Eugéne Allain était président de l’Union des vieux de France.

Ses obsèques furent civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9865, notice ALLAIN Eugène, Pierre par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 28 juin 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, séries M et W (en particulier 394 W 3 933). — Arch. Com. Creil. — Le Cri populaire de l’Oise, 1930-1939. — Le Travailleur de Somme et Oise, 5 mars 1937, 15 avril 1939. — Presse locale. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1948 et de 1952. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément