BELLANCONTRE (ou BELLENCONTRE)

Il fut élève de l’École organisée par le Parti communiste pour la région parisienne en mars 1931.

Orthographié Bellencontre — Liste noire, n° 3, mai 1934, n° d’ordre 211, op. cit. — il est dit avoir été « exclu du Parti communiste par la région Paris Ville (XVe) pour attitude de freineur dans la grève Citroën, suspect. Photo jointe ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article98953, notice BELLANCONTRE (ou BELLENCONTRE), version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

SOURCES : D. Tartakowsky, Les premiers communistes français, op. cit., p. 198, n. 47.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément