ALLÈGRE Eugène, Maximin

Par Pierre Lapeyre

Né le 13 juillet 1901 à Tonneins (Lot-et-Garonne), mort le 12 décembre 1973 à Montauban (Tarn-et-Garonne) ; contrôleur de gare ; syndicaliste CGT du Tarn-et-Garonne, secrétaire général du syndicat des cheminots de Montauban (1936-1939, 1945-1955 environ).

Fils d’un cultivateur et d’une journalière, Eugène Allègre était employée au service Exploitation, au contrôle de gare de Montauban (Tarn-et-Garonne). Militant communiste et syndicaliste, il se présenta aux élections municipales de Montauban en avril 1934. En novembre 1934, il fut élu secrétaire adjoint du syndicat réunifié des cheminots de la ville ; il en devint le secrétaire général en 1936. En juin 1941, il fut arrêté en compagnie de Lucien Vergnes pour propagande communiste. À la Libération, le 16 juin 1945, il reprit son poste au syndicat des cheminots qui était aux mains des confédérés depuis 1939 avec Delpérié et Déléris ; il le gardera jusque vers le milieu des années 1950.

Membre de la commission exécutive de l’Union départementale CGT, il participa aux grèves de 1947.

À la retraite, il devint responsable de la section des cheminots retraités CGT, remplaçant sans doute Raoul Bonnemaison. Il restera à cette responsabilité pendant de nombreuses années, puis sera remplacé à son tour par Edgard Cassan vers 1973.

Eugène Allègre habitait alors 35 rue Aristide Briand à Montauban.

Il s’était marié en juillet 1923 à Montauban (Tarn-et-Garonne) avec Maria Louise Rascoussié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9898, notice ALLÈGRE Eugène, Maximin par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 26 avril 2023.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Registres du secteur CGT et témoignage d’Edgard Cassan de Montauban. — Patrice Garésio, Le mouvement syndical en Tarn-et-Garonne, mémoire de maîtrise, Université Toulouse-le-Mirail, octobre 1997. — Le Parti communiste français dans la Résistance en Tarn-et-Garonne, réalisé par un collectif de militants, Éditions Les Nouvelles du Tarn-et-Garonne, 1985. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable