BELOEIL Georges, Henri

Par Daniel Grason, Jean Maitron

Né le 10 novembre 1905 à Paris XXe arrondissement, mort le 18 avril 1972 à Saint-Dizier (Haute-Marne) ; typographe, métallurgiste ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils d’un électricien, titulaire du certificat d’études primaires, Georges Belœil obtint, en trois ans, un certificat professionnel d’imprimeur et travailla comme typographe offset. Il effectua son service militaire en Syrie, comme caporal mitrailleur. Il adhéra au Parti communiste et à la CGTU en 1927. D’après ses dires, il s’occupait particulièrement au sein de cette dernière de la « propagande parmi les paysans ». Métallurgiste chez Renault dans les années trente, il y fut responsable d’une cellule et du service d’ordre. Il demeurait 5 rue de l’Industrie à Paris XIIIe arrondissement.

Georges Belœil était divorcé et père de deux enfants lorsqu’il se porta volontaire en Espagne républicaine, le 3 mars 1938. Mitrailleur dans le bataillon « Vaillant-Couturier » de la 14e Brigade internationale la Marseillaise, il prit part aux combats d’Aragon, au passage de l’Ebre le 25 juillet 1938. Il combattit au front du 28 mars 1938 au 17 septembre, il fut blessé au bras droit lors de la défense de la cote 365, hospitalisé dans différents établissements pendant deux mois. Dans son autobiographie du 20 novembre 1938, il faisait référence au syndicat des métaux CGT, à Marceau Vigny dirigeant syndicaliste et communiste de la région Paris-Ouest et au syndicat des imprimeurs pour trouver du travail dès son retour. Il déclarait qu’il comptait mener dès son retour en France « une bonne campagne pour venir en aide à l’Espagne Républicaine ». Il rentra en France en ce mois de novembre.

En 1951, il était hospitalisé à l’hôpital Dubois de Paris (Xe arr.), ses enfants étant placés dans une maison du SOI, à la Villette-aux-Aulnes.

Georges Beloeil mourut à Saint-Dizier (Haute-Marne) le 18 avril 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99043, notice BELOEIL Georges, Henri par Daniel Grason, Jean Maitron, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 17 octobre 2016.

Par Daniel Grason, Jean Maitron

SOURCES : Arch. RGASPI, Moscou, 545/6, RGASPI 545.6.44., RGASPI 545.6.1074 BDIC Mfm 880/5, RGASPI 545.3.709 BDIC Mfm 880/44. — Arch. AVER.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément