BÉNAZET Pierre, Marcel dit Marcel

Né le 2 mars 1896 à Montauban (Tarn et Garonne), mort le 20 octobre 1925 à Toulouse ; commis des postes ; militant du syndicat national des agents (Fédération postale confédérée), administrateur de la Bourse du travail de Toulouse, Membre de la CA de l’UD confédérée de Haute-Garonne ; socialiste SFIO ; Franc-maçon.

Marcel Bénazet naquit à Montauban le 2 mars 1896. Il était fils de parents limonadiers. Surnuméraire des Postes, et donc « affecté spécial » sur son poste, il ne fut pas mobilisé en août 1914, mais seulement le 12 avril 1915. Démobilisé le 12 septembre1919, il fut affecté comme commis à Joigny (Yonne). Le 7 septembre 1920, il fut muté à Toulouse Recette-principale.

Secrétaire régional du syndicat des agents des PTT en 1922, M. Bénazet fut l’organisateur du VIIe congrès des Agents des PTT tenu à Toulouse (Haute-Garonne) du 10 au 13 juin 1925, dont il présida la première séance.

En août 1925, il participa au 17e congrès de la CGT, salle Japy, à Paris. Il y représenta le syndicat des Agents de Haute-Garonne.

M. Bénazet mourut le 20 octobre, à la suite « d’une brève et presque foudroyante maladie ». Il avait 29 ans. Le 22 octobre 1925, il fut inhumé civilement à Toulouse. Dans La Dépêche ont peut lire : « Précédé des bannières syndicales et de nombreuses couronnes portées par des délégations de la ville et des départements voisins, c’est un immense cortège de camarades et d’amis, qui, parti à 3 heures et demie de maison mortuaire, l’a conduit à sa dernière demeure par les quais, la rue de Metz, le boulevard Carnot, et la rue de Constantine ». En présence de Baylot, secrétaire général de la fédération postale confédérée ; Julien Forgues, secrétaire de l’Union des syndicats ; Louis Cazeneuve et Omer Bedel, secrétaires du CA de la Bourse du travail de Toulouse ; Rouch*, secrétaire de la section toulousaine du parti socialiste ; Miquel*, de l’amicale des PTT, Chabrat délégué fédéral ; Claverie*, de la loge « La Parfaite Harmonie » ; qui prononcèrent des hommages.

A l’ouverture du congrès du VIIIe congrès du syndicat des agents (Paris, 3-6 mai 1926), Baylot qui présidait la première séance, lui rendit hommage, ainsi qu’à Acquifoglio, morts tous les deux depuis le précédent congrès. Sa femme, ainsi que le le frère d’Acquifoglio furent désignés pour assister le président de séance.

La 10 février 1920 à Montauban, il s’était marié avec Claire Mazel, dame-employée des PTT. Ils avaient un fils, Jean.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99091, notice BÉNAZET Pierre, Marcel dit Marcel, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 15 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13000 (Cahors). — PTT, septembre-octobre 1925 — Le Peuple, 5 mai 1926, — La Dépèche, 22 octobre 1925, 23 octobre 1925. — Le Midi Socialiste, 22 octobre 1925L’Humanité, 11 juin 1925, — Arch. Dép. du Tarn et Garonne, Registre matricule classe 1906 N°990 ; État civil — Brochure du 17e congrès de la CGT sur Gallica.fr. — Notes de Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément