BÉNÉTEAU André

Par Jean-Jacques Doré

Né le 28 mars 1900 à Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 28 janvier 1973 à Mérignac (Gironde) ; inscrit maritime ; secrétaire des Laboureurs de la mer section de Rouen(Seine-Inférieure, Seine-Maritime) en 1928 ; secrétaire adjoint de l’Union locale CGT d’Arcachon en novembre 1930.

Fils d’un maçon, André Bénéteau, trésorier du syndicat CGT des Marins de Rouen en 1926, approuva le secrétaire Amédée Sonnier lorsqu’il proposa l’adhésion de l’organisation à la Fédération autonome des Laboureurs de la mer ; elle fut votée le 22 mars 1927. À la fin de l’année, il fut élu secrétaire de la section de Rouen. Il fit alors l’objet d’une campagne de dénigrement venue des rangs des confédérés (CGT), qui l’accusèrent d’avoir été agent de police à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) en 1923.

Bénéteau quitta Rouen en 1928 pour la Gironde ; c’est donc vraisemblablement lui qui était secrétaire adjoint de l’Union locale d’Arcachon en novembre 1930.

André Bénéreau s’était marié à Cognac (Charente) le 10 août 1931 avec Émilienne Braut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99114, notice BÉNÉTEAU André par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 30 mai 2020, dernière modification le 30 mai 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCE : Arch. Nat. F7/13766, rapport du 22 décembre 1927. — Arch. Mun. Rouen 7 F 3 Réunions syndicales 1926-1933, Syndicats du livre et de la navigation. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément