ALLIEZ Julien, Marius, Élie

Par Jacques Girault

Né le 27 janvier 1929 aux Arcs (Var), mort le 17 février 2017 à Fréjus (Var) ; instituteur ; militant laïque dans le Var ; responsable de la FOL et du GCU.

Fils de commerçants d’opinions socialistes, Julien Alliez, frère d’Aimé Alliez, après des études au collège de Lorgues, entra à l’École normale d’instituteurs de Draguignan en 1946 mais sa scolarité se déroula dans celle de Nice. Il effectua son service militaire au Maroc puis en Algérie dans les transmissions et le termina avec le grade d’aspirant. Il occupa par la suite différents postes d’instituteur dans le Var (Châteauvert, 1950-1951, Toulon-Rouvière, 1952, Le Thoronet, 1952-1962 où il anima le foyer laïque, puis comme détaché dans l’armée EFORTOM). Nommé à l’école de La Gabelle à Fréjus-Plage (Var), en 1964, il y termina sa carrière en 1984.

Julien Alliez se maria y compris à l’église avec une institutrice en juillet 1952 à Roquefort-les-Pins (Alpes-Maritimes). Ils eurent deux enfants.

Il était entre 1953 et 1980 le correspondant pour le Var du Groupement des campeurs universitaires. Administrateur de l’organisation (1972-1995), vice-président (1978-1995), militant de la Fédération des œuvres laïques, il était le responsable des activités de plein air (1974-1995).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9923, notice ALLIEZ Julien, Marius, Élie par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Sources orales. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément