BERNARDI

Par F. Colbac

Enseignant au lycée de Bergerac (Dordogne), Bernardi fut un des pionniers du socialisme dans cette région, où il anima le groupe socialiste avant la Première Guerre mondiale. secrétaire de la section socialiste de la ville, il fut délégué suppléant au congrès national de Brest (1913), le titulaire étant Pressemane. Élu à cette époque conseiller municipal de Bergerac, il fut candidat aux élections législatives de 1914 et obtint 2 272 voix.

Il appartint dès 1912 à la direction de la Fédération socialiste de la Dordogne. Après le début des hostilités, il contribua à sa réorganisation et à son orientation sur les positions des minoritaires. Il développa une grande activité pour que cesse la « boucherie impérialiste » et en faveur d’une paix immédiate. Le 2 décembre 1916, il présida à Périgueux l’une des premières réunions organisées à cet effet par la Fédération socialiste et où prit la parole Paul Bouthonnier. Vers la fin de la guerre, il quitta Bergerac pour entrer, semble-t-il, dans l’administration préfectorale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99502, notice BERNARDI par F. Colbac, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 23 novembre 2022.

Par F. Colbac

SOURCES : Arch. Dép. Dordogne : 3 M 259, 3 M 79, 4 M 186, 1 M 79.— Compte rendu du congrès de Brest. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, op. cit., pp. 239 et 241.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément