BERRET Félix [BERRET Marie, Charles, Félix]

Par Étienne Kagan

Né le 24 février 1885 à Malaincourt (Vosges), mort le 22 janvier 1974 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) ; instituteur ; syndicaliste.

Fils d’un cultivateur, Félix Berre fut instituteur dans diverses localités de Meurthe-et-Moselle de 1903 à 1914, et vers 1907, secrétaire du syndicat des instituteurs « l’Émancipation » pour la Lorraine.

Collaborateur de l’École Émancipée, il fut de nombreuses fois inquiété pour ses opinions antimilitaristes.

En 1914, il ne rejoignit pas son corps et s’installa à Londres. Révoqué en 1916, il fut arrêté et expulsé d’Angleterre. Le 20 juillet 1916, il fut condamné à cinq ans de prison par le conseil de guerre de Boulogne-sur-Mer. Bénéficiant d’une remise de peine, il fut incorporé comme 2e classe. Libéré en juillet 1919, il bénéficia de l’amnistie par la loi du 24 octobre 1919. De retour à Nancy, il devint alors administrateur du Réveil Ouvrier, hebdomadaire de l’Union des syndicats de Meurthe-et-Moselle, où il écrivit régulièrement sur tous sujets.

Avec Jacquemin, il participa à la création de l’Imprimerie ouvrière de Nancy et autres coopératives de production. Bon orateur, il prit la parole à de nombreuses réunions syndicales entre 1919 et 1924. En novembre 1924, il quitta son poste et ne joua plus alors aucun rôle dans le mouvement ouvrier du département.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99576, notice BERRET Félix [BERRET Marie, Charles, Félix] par Étienne Kagan, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2022.

Par Étienne Kagan

SOURCES : Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, en particulier 1 M 641. — Le Travailleur socialiste. — Le Réveil ouvrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément