AMALRIC Camille

Par Jean-Pierre Besse

Né le 18 juillet 1896 à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne), mort le 19 mars 1973 à Castelsarrasin ; cheminot ; militant communiste de l’Oise.

Fils d’un aubergiste et d’une couturière, Camille Amalric, manoeuvre à la Compagnie des chemins de fer du Nord, habitait rue Michelet à Liancourt (Oise). Il mena de pair une vie de militant syndical et de militant communiste. Il fut l’un des dirigeants les plus actifs du syndicat unitaire des cheminots de Creil entre 1925 et 1936 et assista aux congrès nationaux CGTU. de 1925 et 1931. Son activité syndicale semble avoir diminuer après l’unité syndicale, mais il poursuivit activement ses activités politiques.

Candidat lors des élections municipales de 1929, Camille Amalric recueillit 152 voix sur 776 suffrages exprimés et 950 inscrits ; au deuxième tour, il obtint 81 voix sur 817 suffrages exprimés. En 1931, il représenta le Parti communiste aux élections du conseil d’arrondissement de Senlis dans le canton de Liancourt et obtient 450 voix sur 3 232 suffrages exprimés et 4 192 inscrits. En 1935, lors des municipales, il fut candidat sur une liste antifasciste et recueillit 292 voix sur 855 suffrages exprimés et 996 inscrits. Secrétaire du rayon communiste de Liancourt depuis le début des années trente, Camille Amalric démissionna de ce poste à la fin de 1936 lorsqu’il vint s’installer à Creil (rue Charles Brobeil). À cette occasion, les communistes du Liancourtois lui rendirent un vibrant hommage dans la presse ouvrière et vantèrent son action « qui a placé le rayon de Liancourt au premier rang du département en augmentant les effectifs de 50 à 335 membres ».

Selon la liste des communistes isariens établie par la préfecture le 1er octobre 1942, Camille Amalric aurait vécu à Tourcoing.

En avril 1945, il fut candidat sur la liste communiste aux élections municipales de Creil. Il avait épousé dans cette commune Yvonne Jeanne Lapeyre quelques mois auparavant. Camille Amalric partit à Toulouse en 1946 et mourut dans sa commune natale le 19 mars 1973.

Il s’était marié une première fois à Castelsarrasin le 6 juillet 1918 avec Louise Obry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9980, notice AMALRIC Camille par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 2 décembre 2009.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Nat., F 7/13039 et 13 682. — Arch. Dép. Oise, série M et 33 W 8250. — Arch. Com. Creil. — Le Travailleur de Somme-et-Oise, 1934-1939. — Compte rendu des congrès cités.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément