BEYER Emile, Charles

Né le 6 novembre 1900 à Paris (XIIIe arr.), mort le 6 avril 1962 à Paris (XIIIe arr.) ; secrétaire à la propagande du syndicat unitaire des cimentiers, maçons d’art et aides du département de la Seine.

Fils d’un taneur, ancien ouvrier tourneur, Emile Beyer fit son service militaire au 12e régiment d’Artillerie de campagne vers 1920 puis une période de 28 jours en septembre 1927, puis travailla comme manœuvre cimentier. En 1929, il était employé par la maison Waissaire (travaux publics, rue Coulmiers, XIVe arr.) à Paris. Il entra à la commission de contrôle du syndicat unitaire des cimentiers en février 1929 et devint secrétaire à la propagande en décembre de la même année de cette organisation, composante de la Fédération unitaire du bâtiment. Il était membre du sous-rayon communiste du XIIIe arr. (4e rayon) et de la commission exécutive du Secours rouge international depuis le congrès du 14 juillet 1927. En novembre 1928, il avait obtenu un passeport pour se rendre en Russie comme délégué du SRI aux fêtes commémoratives de l’anniversaire de la Révolution russe.

Il s’était marié à Paris (XIIIe arr.) le 17 mars 1923 avec Rofita Apolzan, née en Roumanie en 1894 et était père d’une fille née en 1914 dans le XIIIe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article99963, notice BEYER Emile, Charles , version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

SOURCE : CAC 1999440500 (dossiers revenus de Moscou), 187, rapport d’avril 1929. — Arch. Paris, état civil du XIIIe arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément