AMÉAUME André

Par Louis Botella, Marie-Louise Goergen, Noël Mazet

Né le 31 mai 1923 à Villedard, commune de Sainte-Feyre (Creuse), mort le 23 avril 2001 à Guéret (Creuse) ; commis ; co-fondateur du syndicat Force ouvrière (FO) des cheminots de Guéret ; maire adjoint socialiste de Guéret.

Fils d’un employé du chemin de fer et petit-fils de cultivateurs, André Améaume travailla au service Exploitation de la gare de Guéret. Il fut l’un des fondateurs du groupe CAS (Comité d’action syndicaliste), qui se transforma le 19 février 1948 en syndicat des cheminots Force ouvrière. Il exerça au sein celui-ci différentes fonctions : trésorier en 1948, secrétaire administratif en 1949, membre du bureau syndical en 1950, puis trésorier adjoint en 1951.

Lors du congrès de l’Union Sud-Ouest en mars 1950 à Toulouse, il fut élu membre suppléant du conseil national de sa fédération. Il participa le 11 mars 1951 à une conférence du secteur de Montluçon (Allier).

Militant de la SFIO, il devint maire adjoint de Guéret et quitta, au milieu des années 1970, son organisation syndicale pour rejoindre la CFDT et se consacrer davantage à l’action politique. Il dirigea également la section locale de la Fédération générale des retraités des chemins de fer (FGRCF).

Il s’était marié en avril 1946 à Guéret avec Renée Varin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9999, notice AMÉAUME André par Louis Botella, Marie-Louise Goergen, Noël Mazet, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 30 septembre 2011.

Par Louis Botella, Marie-Louise Goergen, Noël Mazet

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots (fonds André Mourlanne, transmis par Michel Gil). — Arch. syndicat FO des cheminots de Guéret. — Le Rail syndicaliste, mars 1950. — Creuse, 25 juin 1996. — Louis Botella, FO chez les cheminots de la Libération à 1954. La voie de l’indépendance, Saint-Jean-des-Mauvrets, Le Petit Pavé, 2002. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément