Algérie

BOCCANFUSO Pierre

Contrôleur adjoint au chemin de fer ; syndicaliste CGT de l’Oranie (Algérie).

BOCCANFUSO Pierre

GRANADOS Joseph

Ouvrier professionnel au chemin de fer ; syndicaliste CGT du Constantinois (Algérie).

GRANADOS Joseph

ATTAR Mohand

Cheminot ; syndicaliste CGT de l’Algérie.

ATTAR Mohand

AMODIO Joseph

Surveillant de ronde au chemin de fer ; syndicaliste indépendant de l’Algérois (Algérie).

AMODIO Joseph

ABRAHMI Maklouf

Garçon de bureau au chemin de fer ; syndicaliste CGTU de l’Algérois (Algérie).

ABRAHMI Maklouf

BENDRÉHAM

Agent des PTT, commis à Oran-Central télégraphique ; Militant syndicaliste unitaire ; Communiste.

BENDRÉHAM

DUCLERC Albert [Dictionnaire Algérie]

Né le 19 avril 1901 ; aide-chaudronnier au chemin de fer ; syndicaliste CGTU de l’Algérois ; assassiné par un membre de l’OAS le 18 août 1961 à Alger.

DUCLERC Albert [Dictionnaire Algérie]

HESSE Jean [Dictionnaire Algérie]

Secrétaire général du syndicat CGT des personnels civils des magasins administratifs du ministère de la Guerre à Alger (Algérie).

HESSE Jean [Dictionnaire Algérie]

CORVEZ Pierre

Ouvrier à l’arsenal , militant socialiste SFIO du Finistère.

CORVEZ Pierre

LE MEUR Jean

Né en 1932 ; professeur agrégé ; réfractaire opposé à la guerre d’Algérie.

LE MEUR Jean

SAGNIER Marc [dit Yvan]

Né en 1938, mort en janvier 1995 ; tailleur de pierre ; militant communiste (UJCF) ; réfractaire à la guerre d’Algérie, condamné.

SAGNIER Marc [dit Yvan]

RÉ Michel

Né le 16 février 1937 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ; cultivateur, travailleur précaire ; militant UJCF ; réfractaire à la guerre d’Algérie condamné.

RÉ Michel

TRISTAN Étienne

Né le 29 septembre 1920 à Sidi-Bel-Abbès (Algérie) ; syndicaliste CFTC d’Oranie (Algérie).

TRISTAN Étienne

VALLEUR Albert

Né à Sidi-Bel-Abbès (Algérie) le 6 avril 1882, mort à Tlemcen le 13 mai 1963 ; instituteur puis avocat, faisant ensuite une carrière d’administrateur colonial et de préfet ; radical-socialiste passant à la SFIO, conseiller général de Tlemcen (1926-1945), vice-président du Conseil général, maire de Tlemcen (1928-1940 et en 1945) ; auteur du plan de réformes repris par le général De Gaulle dans l’ordonnance du 8 mars 1944 ; élu de droite, Républicain indépendant, en 1948, à l’Assemblée algérienne où il siège jusqu’à sa dissolution durant la guerre d’indépendance.

VALLEUR Albert

VALETTE Gérôme

Syndicaliste CGT des maçons d’Oran à la création de la CGT.

VALETTE Gérôme

VALETTE Alexis

Inspecteur de police à Alger ; syndicaliste Force ouvrière.

VALETTE Alexis

VERGÈS Jacques, Camille, Raymond, surnommé Mansour, prénom musulman pris en 1963 pour son mariage selon le code algérien avec Djamila Bouhired. [Dictionnaire Algérie]

Né à Savannakhet (Laos) le 20 avril 1924, mais déclaré à l’état-civil du consulat de France de Ubon Rachatani en Thaïlande, né le 5 mars 1925, jumeau de son frère Paul ; mort à Paris le 15 août 2013 ; les faux-jumeaux, tous deux engagés dans les Forces françaises libres en 1942 ; démobilisé après les campagnes de France, adhère à Paris au PCF ; au titre du Comité de liaison des associations d’étudiants coloniaux de Paris, élu en 1950 au Comité exécutif et en 1951 au bureau puis secrétaire de l’Union internationale des étudiants, en séjour à Prague et en mission en Europe de l’Est et en Asie jusqu’à son retour à Paris en 1954 ; reçu premier à la Conférence du stage de l’ordre des avocats, prend en 1957 la défense des résistants algériens déférés devant le tribunal militaire d’Alger, à commencer par celle de Djamila Bouhired, poseuse de bombe ; en dehors du PCF, pratique « la défense de rupture » au sein du collectif des avocats du FLN ; directeur de Révolution africaine à Alger en 1963 puis de Révolution à Paris et à Lausanne ; après huit années d’« absence d’Europe », depuis 1978, avocat à Paris, célèbre par ses choix de causes médiatiques.

VERGÈS Jacques, Camille, Raymond, surnommé Mansour, prénom musulman pris en 1963 pour son  mariage selon le code algérien avec Djamila Bouhired.  [Dictionnaire Algérie]

AUBERTIN

Menuisier, impliqué dans l’affaire de L’Homme libre et du Moniteur républicain.

AUBERTIN

MADJI

Délégué CGT de Bata à Alger.

MADJI

ZINE Mohamed

Arrimeur au port d’Oran ; syndicaliste CGT.

ZINE Mohamed

ZIGANE Omar

Syndicaliste CGT des cuirs et peaux d’Oran.

ZIGANE Omar

ZIAT Hocine Ben Mohamed

Né le 7 avril 1911 à Mekla ; syndicaliste CGT et militant MTLD aux ateliers industriels de l’Air à Maison-Blanche (Dar-el-Beïda), licencié en 1951 pour fait de grève.

ZIAT Hocine Ben Mohamed

ZETOUNI ou ZITOUNI

Syndicaliste CGT au port d’Oran ; orateur au meeting du 1er Mai 1919 ; animateur des grèves de 1921.

ZETOUNI ou ZITOUNI

ZEBIRI

Ouvrier des chaussures Bata à Alger ; délégué CGT-UGSA.

ZEBIRI

ZEBIR Ali

Né en 1910, délégué CGT des dockers d’Alger.

ZEBIR Ali

ZAHED

Délégué CGT d’une entreprise de matériel agricole d’Hussein-Dey près d’Alger.

ZAHED

TRUEBA

Cheminot à Blida ; membre du bureau de grève dans la fonction publique.

TRUEBA

SOUSSAN Prosper

Délégué CGT de l’entreprise de travaux d’Inkermann (Oued-Rhiou) en Oranie.

SOUSSAN Prosper

SLAMANI

Syndicaliste CGT d’une entreprise de matériel agricole d’Hussein-Dey près d’Alger.

SLAMANI

SCOTTO Amello

Typographe à Oran, syndicaliste CGT à la fondation de la Bourse du travail.

SCOTTO Amello

SAÏD Ben Ahmed

Syndicaliste CGT des établissements militaires de Béchar.

SAÏD Ben Ahmed

HELLAL Mohamed

Né vers 1911 dans l’Oranais ; ouvrier agricole ; syndicaliste CGT de Descartes (Ben-Badis).

HELLAL Mohamed

HASSAN

Postier d’Oran, syndicaliste de la CGT réunifiée.

HASSAN

HANANI Tayeb

Délégué CGT de la grande entreprise de travaux d’Inkermann (Oued-Rhiou).

HANANI Tayeb

HAMIDOU

Syndicaliste de l’UGSA (CGT transformée) à Perrégaux (Mohammadia).

HAMIDOU

HAMADI Ahmed

Né en 1924 à Alger ; syndicaliste CGT des dockers d’Alger.

HAMADI Ahmed

HACQUARD Marie-Paul

Né vers 1893, mort à Bône (Annaba) en juin 1948 ; syndicaliste CGT d’une entreprise charbonnière.

HACQUARD Marie-Paul

GUILLEM

Cheminot à Mostaganem, syndicaliste communiste.

GUILLEM

GARNIER Marius

Mécanicien à Inkermann (Oued-Rhiou) ; délégué CGT.

GARNIER Marius

GARCIA

Syndicaliste des typographes d’Oran ; CGT puis CGTU.

GARCIA

SAHRAOUI

Orateur du meeting du 1er Mai 1919 à Oran ; syndicaliste CGT.

SAHRAOUI

SABRI Kacem Oulhadj

Syndicaliste CGT des mines de Beni-Saf ; interné au camp de Bossuet (Dhaya).

SABRI Kacem Oulhadj

ISTRIA Sébastien

Né en 1896, mort à Bône (Annaba) en 1934 ; cheminot, amicaliste.

ISTRIA Sébastien

IOAM Mohamed

Délégué CGT en 1937 à la mine de Bou-Caïd.

IOAM Mohamed

INCANELLA Aimé

Né en 1870 à Bône (Annaba) ; cheminot ; syndicaliste et socialiste SFIO de Bône.

INCANELLA Aimé

IDJOUADÈNE Akli

Né en 1906, à Akbou en Kabylie ; syndicaliste CGT à la Régie des transports d’Alger (RDTA) et militant MTLD, entrant au syndicat USTA créé par le MNA de Messali en février 1956.

IDJOUADÈNE Akli

HERNANDEZ

Ouvrier tonnelier à Alger, mort au début de 1930 ; syndicaliste probablement CGTU.

HERNANDEZ

FIANDO

Traminot à Alger, révoqué pour avoir conduit une manifestation de chômeurs.

FIANDO

FERNANDEZ

Syndicaliste CGTU des cheminots d’Oran.

FERNANDEZ

FALZON Antoine

Syndicaliste CGT de la métallurgie à Bône (Annaba).

FALZON Antoine

CHANTREUIL

Syndicaliste d’Aïn-Temouchent, délégué à la Bourse du travail d’Oran.

CHANTREUIL

BERNAÇON

Syndicaliste des maçons et plâtriers à Oran, à la création de la CGT.

BERNAÇON

DZAANOUNI

Syndicaliste CGT des Halles centrales d’Alger.

DZAANOUNI

DRISS

Syndicaliste CGT de Blida.

DRISS

DJEFFAL Djelloul dit BOUALEM

Né le 16 mars 1909 à Saint-Lucien (Zahana), douar Gaâda près d’Oran ; arrimeur au port d’Oran ; syndicaliste CGT et communiste.

DJEFFAL Djelloul dit BOUALEM

DJAOUARI Mohamed

Syndicaliste CGT d’Oranie, délégué des ouvriers agricoles « musulmans » en 1936.

DJAOUARI Mohamed

DIAZ

Traminot d’Oran, syndicaliste CGT.

DIAZ

DESBAT

Syndicaliste cheminot d’Oran.

DESBAT

DAOUDI Salah

Syndicaliste CGT des dockers au port de Bône (Annaba).

DAOUDI Salah

DAHAN Edmond

Employé à l’hôpital militaire de Béchar (Sud algérien) ; syndicaliste CGT.

DAHAN Edmond

CHAMEUD Mohamed

Né en 1918 au douar Beni-Fathen (commune mixte de Djendel) ; syndicaliste CGT des mines du Zaccar.

CHAMEUD Mohamed

CANDÉLA Antoine

Syndicaliste des menuisiers à Oran, à la création de la CGT.

CANDÉLA Antoine

CAMUSSO

Délégué CGT de l’établissement militaire de Béchar.

CAMUSSO

CAMILLO Roque

Employé de la Compagnie PLM à Sidi-Bel-Abbès ; animateur des grèves de 1933.

CAMILLO Roque

BOURIAH Saïd

Né en 1899, syndicaliste CGT du bâtiment à Aïn-Temouchent.

BOURIAH Saïd

BOULEFRED Abdelkader

Délégué CGT des dockers au port d’Oran en 1920 ; puis syndicaliste CGTU.

BOULEFRED Abdelkader

BORRAS

Cheminot à Tlemcen ; fiché communiste en 1926.

BORRAS

BOLUDA André

Ouvrier du bâtiment à Rélizane, délégué CGT.

BOLUDA André

BESSAOUD

Gazier à Tlemcen puis cheminot ; syndicaliste CGT de Tlemcen avant et après 1945.

BESSAOUD

BERNARDI Antoine

Syndicaliste des typographes à Oran à la création de la CGT.

BERNARDI Antoine

BEN ZEROUK Ali

Délégué des groupements d’ouvriers agricoles de la zone de Mascara en 1936.

BEN ZEROUK Ali

BENSLIMANE Mohamed

Délégué des groupements des ouvriers agricoles de la zone de Perrégaux (Mohammadia).

BENSLIMANE Mohamed

BENSEKLOUL Belkacem

Traminot d’Oran ; syndicaliste CGT des retraités des Tramways oranais en 1949.

BENSEKLOUL Belkacem

BENSAFA Mohamed

Né le 15 décembre 1894 ; brodeur à Oran ; syndicaliste CGT élu aux prud’hommes en 1935.

BENSAFA Mohamed

BENRAÏS Boualem

Né le 22 mai 1924 à Alger ; syndicaliste UGTA des artistes de théâtre et de la radio à Alger.

BENRAÏS Boualem

BENOUMEUR Djilali

Ouvrier agricole de Perrégaux (Mohammadia), syndicaliste CGT en 1936.

BENOUMEUR Djilali

BENOUADA Mohamed

Né présumé en 1924 à Descartes (Ben Badis, ancien dép. d’Oran) ; ouvrier agricole ; syndicaliste et communiste ; condamné et interné pour son rôle dans les grèves de 1951.

BENOUADA Mohamed

BENKIMOUN Israël

Né le 11 janvier 1909 à Béni-Saf ; ouvrier sur ce port ; communiste actif en 1936 ; interné sous Vichy.

BENKIMOUN Israël

BENJORI Prosper

Syndicaliste CGT des typographes à Oran à la création de la CGT.

BENJORI Prosper

BEN HAMIDA

Traminot à Oran, syndicaliste CGTU, révoqué pour grève en 1930.

BEN HAMIDA

BENDHORA Hamida

Arrimeur au port d’Oran, syndicaliste CGT du port en 1938.

BENDHORA Hamida

BENAOUDA Ali

Syndicaliste CGT, condamné lors des grèves de novembre-décembre 1947.

BENAOUDA Ali

BEN ABDERRAHMANE Omar

Chef d’escale au charbonnage et cafetier, fiché en 1930 comme meneur de grève au port d’Alger.

BEN ABDERRAHMANE Omar

BELKASSEM Ali

Syndicaliste CGT des typographes à Oran à la création de la CGT.

BELKASSEM Ali

BELHABIB Hacène

Interprète au port d’Oran, membre du comité de grève CGT en 1936.

BELHABIB Hacène

BELAMRI

Hospitalier à Orléansville (Chlef), syndicaliste CGT.

BELAMRI

BEKKARAH Kader

Délégué CGT du personnel de l’établissement militaire de Colomb-Béchar (aujourd’hui Béchar).

BEKKARAH Kader

BARKA Laïd

Ouvrier du bâtiment à Laghouat, syndicaliste CGT.

BARKA Laïd

BAREAU Louis

Syndicaliste des boulangers à Oran à la création de la CGT.

BAREAU Louis

BALSA Armand

Syndicaliste des comptables et employés d’Oran à la création de la CGT.

BALSA Armand

BAÏSSA Joseph

Syndicaliste des boulangers à Oran, à la création de la CGT.

BAÏSSA Joseph

BAGNOULS Joseph

Syndicaliste des typographes d’Oran à la création de la CGT.

BAGNOULS Joseph

BABA Ahmed

Né le 17 mars 1906 à Tlemcen, syndicaliste CGT de l’alimentation à Tlemcen.

BABA Ahmed

FAWZY Didar née Diane ROSSANO

Née le 20 août 1921 au Caire (Égypte), morte accidentellement à Genève le 26 mai 2011 ; militante aux côtés d’Henri Curiel* au Caire dans le mouvement clandestin de libération nationale qui devient en 1947 Mouvement démocratique de libération nationale s’affirmant communiste ; quand H. Curiel* est réfugié à Paris à partir de 1951, poursuivant cette collaboration dans l’assistance au réseau Jeanson* d’aide au FLN puis dans le réseau Curiel ; arrêtée et emprisonnée à la prison de femmes de La Petite Roquette, est partie prenante de l’évasion des six prisonnières militantes de la cause algérienne en février 1961 ; poursuit son itinéraire de militante communiste et l’action de l’organisation « Solidarité » de soutien aux luttes du Tiers-monde.

FAWZY Didar née Diane ROSSANO

PESCHARD Raymonde [Dictionnaire Algérie]

Née en 1929 à Saint-Eugène (Bologhine à l’est d’Alger), tuée sous les tirs de l’armée française le 26 novembre 1957 près de Medjana (Constantinois) ; assistante sociale à Alger ; infirmière au maquis de l’ALN ; fantasmée comme "la femme rousse" poseuse de bombes.

PESCHARD Raymonde  [Dictionnaire Algérie]

MARTINAZZO Paul [Dictionnaire Algérie]

Né le 20 juillet 1908 à Alger (Algérie) ; capitaine de la marine marchande ; syndicaliste CGT de la Seine-Inférieure [Seine-Maritime] puis CGT, enfin Force ouvrière (FO) d’Algérie.

MARTINAZZO Paul   [Dictionnaire Algérie]

MATTEI Georges dit JO [Dictionnaire Algérie]

Né le 26 novembre 1933 à Paris, mort le 12 décembre 2000 à Paris ; rappelé en Algérie ; organisateur du premier groupement d’anciens rappelés ; coordinateur du réseau après l’arrestation d’Henri Curiel (octobre 1960) ; « partisan » de la révolution des colonisés.

MATTEI Georges dit JO [Dictionnaire Algérie]

MATEU Marie [Dictionnaire Algérie]

Née en 1924 et morte le 23 février 1988 à Alger ; ouvrière à l’imprimerie d’Alger Républicain ; militante communiste clandestine de la lutte d’indépendance.

MATEU Marie [Dictionnaire Algérie]

MASSON Blanche [Dictionnaire Algérie]

Née le 8 avril 1913 à Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône, France), décédée à Le Boucau (Pyrénées-Atlantiques, France) en 1983 ; arrivée en Algérie en 1939, machiniste dans une usine d’allumettes à Alger, syndicaliste CGT, épouse du dirigeant communiste André Moine en 1947 ; secrétaire de l’UD-CGT d’Alger en 1953, adjointe au secrétariat de l’UGSA en 1954 ; arrêtée à Oran en 1956, subi les pires tortures aux limites de la mort, transférée dans des prisons en France ; à partir de 1961, gérante de la librairie de la CGT à Paris.

MASSON Blanche [Dictionnaire Algérie]

MASSEBŒUF Jean [Dictionnaire Algérie]

Né en France mais installé jeune médecin à Ténès avant la guerre de 1939, mort à Constantine en 1985 ; personnalité communiste de Ténès et de la région, candidat du PCA aux élections ; arrêté en juillet 1956 pour son soutien très actif à l’ALN et aux groupes communistes des Combattants de la libération ; à l’indépendance, ayant pris la citoyenneté algérienne, directeur des Services de santé à Constantine.

MASSEBŒUF Jean [Dictionnaire Algérie]

MARY Lucien [Dictionnaire Algérie]

Né vers 1874 ; cheminot à Bône (Annaba), un des fondateurs du syndicat CGT des cheminots et de la section socialiste SFIO, devenu communiste.

MARY Lucien [Dictionnaire Algérie]

MARTY André [Dictionnaire Algérie]

Né le 6 novembre 1886 à Perpignan (Pyrénées-Orientales, France), mort le 23 novembre 1956 à Toulouse ; ingénieur mécanicien de la Marine nationale, « mutin de la mer noire » (1919), emprisonné et réemprisonné pour des déclarations anti-patriotiques et anticolonialistes (contre la guerre du Rif) totalisant sept ans et demi de prison entre 1919 et 1931 ; député communiste depuis 1924, entré au Comité central du PC en 1925, au Bureau politique en 1931 ; membre de l’exécutif puis secrétaire de l’IC de 1935 à 1943 ; responsable des Brigades internationales en Espagne (1936-1938) ; après 1943 reste chargé de suivre les partis communistes d’Afrique du Nord ; à Alger d’octobre 1943 à septembre 1944, secrétaire de la Délégation du PCF auprès de la France libre ; exclu du PCF en janvier 1953.

MARTY André [Dictionnaire Algérie]

MARTINI Michel [Dictionnaire Algérie]

Né le 8 février 1925 à Paris, médecin chirurgien membre du PCF de 1945 à 1951 ; en 1955, chirurgien à l’hôpital d’Orléansville (Chlef), pratique l’aide aux Combattants de la libération et à l’ALN ; mis en résidence surveillée, emprisonné à Oran, condamné, expulsé en août 1957 ; réfugié en Tunisie, organise la rééducation des blessés de l’ALN ; après l’indépendance, chef de service de et professeur de chirurgie à Alger.

MARTINI Michel [Dictionnaire Algérie]

MARQUIS Gilbert, pseudonyme LENOIR [Dictionnaire Algérie]

Né vers 1931, mort en janvier 2015 ; ouvrier, militant trotskiste, syndicaliste CGT, un des clandestins les plus actifs dans l’aide apportée à la Fédération de France du FLN ; fidèle de Pablo (Michel Raptis) : militant ensuite à l’Alliance marxiste révolutionnaire (1ère et 2e AMR).

MARQUIS Gilbert, pseudonyme LENOIR [Dictionnaire Algérie]

MAROUF Mohamed ben Kaddour [Dictionnaire Algérie]

Né le 23 février 1895 à Oued-Fodda près d’Orléansville (Chlef), mort à la prison d’Oran en mars 1959 ; émigré en France en 1918, travaillant en région parisienne, syndicaliste activiste de la CGTU, membre de la Section nord-africaine de l’Union intercoloniale à l’origine de l’Étoile Nord-africaine en 1926 ; permanent de la CGTU pour la syndicalisation des travailleurs nord-africains et membre de la Commission coloniale du parti communiste ; opposé à Messali pour la reconstitution de l’ENA en parti, en 1931-1933 ; installé en Algérie dans la vallée du Chélif à partir de 1933, contribuant à la syndicalisation des ouvriers agricoles, membre du Comité central du PCA à sa constitution en octobre 1936 et en 1937, membre suppléant du Bureau politique ; interné au camp de Djenien Bou Rezg jusqu’en 1943 ; reprenant après 1946, la syndicalisation des ouvriers agricoles, à la tête des mouvements de grèves ; assure l’implantation communiste dans la vallée du Chélif et le soutien aux Combattants de la Libération en 1956.

MAROUF Mohamed ben Kaddour [Dictionnaire Algérie]

MAROC Mohammed, pseudonyme en France, MARCEL [Dictionnaire Algérie]

Né à Rouina le 8 mai 1922 ; bachelier, radio-technicien ; adjoint du parti MTLD au maire de Miliana en 1947, un des dirigeants de l’OS (Organisation spéciale, 1947-1950) : passé en France en 1953, membre de la Commission syndicale de la Fédération de France du MTLD, membre du Bureau politique du MNA, parti de Messali face au FLN ; arrêté en décembre 1956, libéré en juillet 1958 après un procès qui a suscité le soutien des intellectuels français sensibilisés par Messali à la cause algérienne.

MAROC Mohammed, pseudonyme en France, MARCEL [Dictionnaire Algérie]

MAROC Hocine [Dictionnaire Algérie]

Né en 1930 à Rouina près de Miliana, assassiné par le FLN le 24 septembre 1957 à Paris ; ouvrier des usines Panhard à Paris, syndicaliste CGT puis responsable du syndicat messaliste USTA (1956).

MAROC Hocine [Dictionnaire Algérie]

MARCHAND Maxime, appelé Max [Dictionnaire Algérie]

Né le 16 février 1911 à Montaure (Eure, France), assassiné par un commando OAS à Alger (El Biar) le 15 mars 1962 avec cinq collègues inspecteurs des Centres sociaux éducatifs ; instituteur en Normandie, inspecteur d’Académie à Oran en 1948, Orléansville (Chleff), Bône (Annaba) puis Alger pour devenir en 1961, Chef du Service des Centres sociaux éducatifs ; initié au Grand-Orient en 1950, vénérable dès 1953 ; membre de la SFIO en 1950 et de la CE de la Fédération socialiste d’Oranie, se tenant à distance de la politique de Guy Mollet ; partisan du SNI, auteur de manuels d’histoire et géographie et d’ouvrages pédagogiques, adepte d’une fraternité française en Algérie par l’école ; auteur littéraire lié à la revue Simoun, docteur es-Lettres consacrant sa thèse et ses publications à « l’art ambigu » et « la pédagogie équivoque » d’André Gide ; Grand prix littéraire de l’Algérie (1957).

MARCHAND Maxime, appelé Max [Dictionnaire Algérie]

MANDOUZE André [Dictionnaire Algérie]

Né le 11 juin 1916 à Bordeaux, mort à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) le 5 juin 2006 ; animateur des Jeunesses étudiantes chrétiennes ; dans la Résistance à Bourg-en-Bresse, Toulon puis Lyon ; écrit dans Les Cahiers de notre jeunesse, à partir de 1941, puis Cahier et Courrier de Témoignage chrétien ; rédacteur en chef de Témoignage chrétien de 1944 à la fin 1945 ; chargé d’enseignement à la Faculté des lettres d’Alger de 1946 à 1956 ; appartient au Comité directeur d’Alger Républicain, président ou secrétaire général du Mouvement de la paix en Algérie, du Front algérien pour la démocratie et la défense des libertés ; en 1950, membre de l’Union progressiste ; quittant l’Algérie en mars 1956 pour la faculté de Strasbourg ; emprisonné quarante jours pour son soutien de l’indépendance algérienne ; retour en Algérie de 1963 à 1965.

MANDOUZE André [Dictionnaire Algérie]

MAMET Pierre [Dictionnaire Algérie]

Né le 4 juillet 1923 à Paulhac-en-Margeride (Lozère, France), mort le 4 octobre 1996 à Provins (Seine-et-Marne, France) ; séminariste de la Mission de France, ouvrier agricole ; en Algérie en 1950, prêtre ouvrier dans la plaine de Bône (Annaba), arabisant (Tunis, 1953) ; à partir de 1954, au presbytère de Souk-Ahras défenseur des Algériens contre la répression ; expulsé du Constantinois en mai 1956 ; à Paris à la paroisse Saint-Séverin du quartier latin puis à Gennevilliers, actif dans les groupes d’aide au FLN ; replié à Tunis après août 1958, voué à l’assistance sociale des réfugiés algériens et soutien de l’action syndicale tunisienne ; retours en Algérie et en Tunisie avant de revenir en région parisienne.

MAMET Pierre [Dictionnaire Algérie]

MALKI Tayeb [Dictionnaire Algérie]

Responsable très actif des Jeunesses démocratiques algériennes en Oranie ; figure du militantisme communiste en Oranie, suppléant du Comité central du PCA en 1949.

MALKI Tayeb [Dictionnaire Algérie]

POPP Ernest

Né le 12 juillet 1924 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; technicien du pétrole, syndicaliste CGT, communiste ; membre du comité fédéral du PCF du Bas-Rhin (1957-1959).

POPP Ernest

MAILLOT Henri [Dictionnaire Algérie]

Né à Alger le 21 janvier 1928, exécuté par des soldats français le 5 juin 1956 lors de la dislocation du maquis communiste des Combattants de la libération dans le massif de l’Ouarsenis ; membre du bureau de l’Union des Jeunesses démocratiques ; employé à Alger Républicain ; aspirant rappelé opérant le détournement du camion d’armes dans une opération montée par le PCA, le 4 avril 1956.

MAILLOT Henri [Dictionnaire Algérie]

MAKOUF Boualem [Dictionnaire Algérie]

Employé à l’EGA à Alger ; syndicaliste de la CGT-UGSA et communiste ; membre du Commando du Grand Alger dans l’action concertée PCA/ALN réalisant des attentats à Alger.

MAKOUF Boualem [Dictionnaire Algérie]

MAKACI Kaddour [Dictionnaire Algérie]

Instituteur de Relizane, adhérent du SNI (1923) et secrétaire-trésorier de l’Association des instituteurs d’origine indigène d’Oranie de 1922 à 1937 ; auteur d’une tentative, en 1933, d’organiser une Fédération des fonctionnaires d’origine indigène ; membre du bureau du Congrès musulman en 1937 ; rallié à Ferhat Abbas en 1938-1939.

MAKACI Kaddour [Dictionnaire Algérie]

MAHROUZ Benamar [Dictionnaire Algérie]

Né le 17 juillet 1919 à Aïn-Temouchent, mort à Aïn-Temouchent en 1979 ; ouvrier agricole, secrétaire du syndicat CGT des ouvriers agricoles d’Aïn-Temouchent en 1944 ; de 1947 à 1954, secrétaire de l’Union CGT des syndicats d’Oranie à la tête des grèves du vignoble ; membre suppléant du Comité central du PCA depuis 1949 ; dirigeant clandestin du PCA en Oranie à partir de 1955, s’oppose à l’implantation de l’UGTA au port d’Oran ; arrêté en 1957 ; après l’indépendance, responsable UGTA, recruté à la Sonatrach (Société nationale des pétroles), assistant du PDG, à sa retraite.

MAHROUZ Benamar [Dictionnaire Algérie]

MAHMOUDI Ahmed [Dictionnaire Algérie]

Né à Blida en 1912, employé à l’hôpital psychiatrique de Blida, militant des Jeunesses communistes ; en 1934, actif dans les luttes agricoles, secrétaire de la section communiste de Blida et membre du Comité de la Région communiste ; en 1937, membre suppléant du Bureau politique du PCA, titulaire après guerre ; gérant du journal Al Jazaïr Al-Jadida (Algérie nouvelle) ; conseiller général de Blida en 1946 ; expulsé du Bureau politique du PCA en 1954.

MAHMOUDI Ahmed [Dictionnaire Algérie]

MABED Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Né le 4 mai 1902 à Azzefoun en Kabylie ; assassiné par l’extrême droite en février 1960 à Alger ; cheminot à Alger ; syndicaliste cheminot FO.

MABED Mohamed [Dictionnaire Algérie]

MAACHOU Abdelkader, pseudonyme SI ABDELJELIL [Dictionnaire Algérie]

Né en 1931 à Mascara, élève de médersa, enseignant d’arabe, délégué de l’UGTA en Belgique (1956), au Caire 1957, au Maroc (1958) ; coordinateur du 2e secrétariat extérieur de l’UGTA à Tunis (1958-1959) puis envoyé en missions, membre de cabinets ministériels.

MAACHOU Abdelkader, pseudonyme SI ABDELJELIL [Dictionnaire Algérie]

FAYET Pierre [Dictionnaire Algérie]

Né le 12 février 1887 à Beaucaire (Gard, France), mort le 31 octobre 1977 au Kremlin-Bicêtre au sud de Paris ; ouvrier ébéniste, en 1922 secrétaire de la Fédération CGTU du bois, membre de la commission exécutive de la CGTU (1923-1935), membre depuis 1925 du comité central et en 1933 de la section syndicale centrale du PC en France ; chargé à la commission coloniale de la CGTU de la propagande dans les colonies en liaison avec André Ferrat* à la section coloniale du parti en 1934, envoyé en Algérie ; secrétaire de l’UD-CGT réunifiée d’Alger conduisant les grèves de 1936 dans le département d’Alger ; membre du Comité central du PCA (1936-1939) ; interné en Algérie de 1940 à 1943 ; député communiste d’Alger aux assemblées constituantes en 1946 et à l’Assemblée législative à Paris jusqu’en 1955.

FAYET Pierre [Dictionnaire Algérie]

BREYER Frédéric, Albert, Martin.

Berlin (Prusse), 1814 – Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 9 août 1876. Docteur en médecine, libre penseur, partisan des milieux démocratiques à Bruxelles.

BREYER <em>Frédéric</em>, Albert, Martin.

BOURGEOIS Jean.

Né à Laerne (pr. Flandre orientale, arr. Termonde - Dendermonde) en 1800. « Homme de peine », impliqué dans l’affaire du « Risquons-Tout » en 1848.

BOURGEOIS Jean.

BOICHOT Jean-Baptiste.

Villers-sur-Suize (département de la Haute-Marne, France), 20 août 1820 - Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 8 décembre 1895. Militaire français exilé en Belgique, actif dans les milieux socialistes belges.

BOICHOT Jean-Baptiste.

BLOSS Rodolphe, Cuno.

Né probablement à Ronneborg ou Anneborg en Suède en 1822. Graveur, fondateur de l’Association démocratique de Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale).

BLOSS <em>Rodolphe</em>, Cuno.

LYOTARD Jean-François dit François LABORDE [Dictionnaire Algérie]

Né le 10 août 1924 à Versailles (Seine-et-Oise, Yvelines, France), mort le 21 avril 1998 à Paris (XVe arr.) ; agrégé de philosophie (1950), professeur au lycée de Constantine (1950-1952), puis au Prytanée militaire de La Flèche (Sarthe, France) de 1952 à 1959 ; assistant à la Sorbonne de 1959 à 1967 ; militant de « Socialisme ou Barbarie » de 1954 à 1963, puis du groupe « Pouvoir ouvrier » jusqu’en 1966 ; partisan de l’indépendance algérienne, aidant le FLN par le réseau Curiel ; docteur ès lettres et sciences humaines (1971), maître de conférences à l’université de Nanterre ; intellectuel « post-moderne ».

LYOTARD Jean-François dit François LABORDE [Dictionnaire Algérie]

LUSSY Charles, pseudonyme de Paul, Charles RUFF [Dictionnaire Algérie]

Né le 25 septembre 1883 à Alger, mort à Paris le 17 octobre 1967 ; commis des PTT à Alger, secrétaire de la section SFIO d’Alger en 1908, prenant le nom de Charles Lussy pour écrire dans la presse socialiste ; installé à Nîmes (Gard, France), rédacteur en chef du Populaire du Midi  ; journaliste à L’Humanité jusqu’en 1924, et journaliste à Paris-Soir ; en 1944, secrétaire général du Populaire ; parallèlement candidat et élu SFIO, maire de Pertuis (Vaucluse) de 1938 à 1953, député du Vaucluse de 1936 à 1958, président du groupe socialiste à la Chambre des députés de 1946 à 1955 ; doutant de la politique algérienne de Guy Mollet, adhérent au PSA en 1958 et au PSU en 1960 avant de revenir à la SFIO pour finir.

LUSSY Charles, pseudonyme de Paul, Charles RUFF [Dictionnaire Algérie]

LOZERAY Henri (Rodolphe, Henri) [Dictionnaire Algérie]

Né le 17 mai 1898 à Dreux (Eure-et-Loir, France), mort à Paris le 13 juillet 1952 ; dirigeant des Jeunesses communistes et secrétaire de la Commission coloniale du PC français depuis 1924 ; venu faire campagne contre la guerre du Rif et de Syrie, arrêté à Alger en juillet 1925, incarcéré deux ans à la prison Barberousse (Serkadji) ; rapporteur sur les colonies au Comité central du PC, écarté de la direction communiste avec le groupe Barbé-Celor ; mis à l’écart jusqu’en 1936, redevenant conseiller sur les questions coloniales et l’Algérie ; faisant partie des députés communistes français détenus à la centrale de Maison-Carrée (El Harrach) de 1940 à 1943 ; à nouveau conseiller du PCF en matière coloniale, membre de l’Assemblée de l’Union française.

LOZERAY Henri (Rodolphe, Henri) [Dictionnaire Algérie]

LOUP Jeanne [Dictionnaire Algérie]

Née à Boufarik en 1898, morte sur sa ferme de la Mitidja à Birtouta le 22 novembre 1947 ; sympathisante du PCA depuis 1936, le Front populaire et la guerre d’Espagne ; après 1945, candidate aux élections présentée par le PCA sur les listes de Front démocratique, mère de la militante communiste Elyette Loup.

LOUP Jeanne [Dictionnaire Algérie]

LOUP Elyette [Dictionnaire Algérie]

Née en 1934 à Birtouta sur la ferme coloniale de sa mère Jeanne Loup ; étudiante communiste au service du PCA clandestin en 1955 ; arrêtée en 1957, torturée à la Villa Sésini à Alger, transférée en prisons métropolitaines ; revenue à Alger au service de la direction clandestine du PCA, travaillant aux côtés de Sadek Hadjerès, dirigeant du PCA qu’elle épouse à l’indépendance ; demeurée à Alger après le coup d’État du 19 juin 1965, séparée de son mari devenu dirigeant du PAGS et qui vit en exil.

LOUP Elyette [Dictionnaire Algérie]

LORNE Gérard [Dictionnaire Algérie]

Communiste à Paris, passant au groupe de La voie communiste ; abritant dans son appartement les fonds de la Fédération de France du FLN ; replié au Maroc au service du FLN ; auteur libertaire.

LORNE Gérard [Dictionnaire Algérie]

LOCUSSOL Alfred [Dictionnaire Algérie]

Né en 1904 à Carnot (El Abadia, wilaya d’Aïn-Defla) ; mort le 5 janvier 1962 à Alençon (Orne, France) après avoir été abattu par un commando OAS ; fonctionnaire français de l’enregistrement ; membre du PCA continuant à militer après sa dissolution en 1955 ; muté d’office en métropole en 1957.

LOCUSSOL Alfred [Dictionnaire Algérie]

LIECHTI Alban (LIECHTI Olivier, Alban) [Dictionnaire Algérie]

Né le 24 avril 1935 à Paris (XVe arr) ; jardinier ; jeune communiste appelé au service militaire, premier refus de « porter les armes contre le peuple algérien » au début juillet 1956 ; deuxième refus début mars 1959 ; après cinq ans d’emprisonnement en Algérie et en France, achevant son service militaire en Algérie en mars 1962 ; défendu par le Secours populaire français mais soutenu à retardement par le PCF à partir de septembre 1957 ; resté membre du parti communiste.

LIECHTI Alban (LIECHTI Olivier, Alban) [Dictionnaire Algérie]

PUJOL Joseph, Louis, Daniel

Né à Torroella de Montgrí le 21 mars 1908 (province de Gérone, Espagne), mort le 1er mai 1992 à Thuir (Pyrénées-Orientales) ; chauffeur de poids lourds puis garagiste à Thuir (Pyrénées-Orientales) ; militant communiste ; résistant.

PUJOL  Joseph, Louis, Daniel

RIUS Sébastien, Eugène [alias « Constantin »]

Né le 28 octobre 1914 à Fillols (Pyrénées-Orientales), mort le 20 février 1989 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), plombier-zingueur ; syndicaliste (CGTU) ; militant des JC (1932-1934) puis du PC à partir de 1935 ; militant à Marseille (avant 1939) ; fait prisonnier à Issoudun, évadé (1940) ; à Fillols (Pyrénées-Orientales), à l’automne 1940 ; militant communiste clandestin ; dirigeant clandestin régional du PC (juin-août 1944) ; résistant ; organisateur des FTPF à Fillols en Conflent puis au plan départemental ; organisateur de la logistique du maquis Henri-Barbusse du Canigou ; militant syndicaliste (CGTU puis CGT, avant 1939 puis après 1945).

RIUS Sébastien, Eugène [alias « Constantin »]

LIDDI Pierre [Dictionnaire Algérie]

Né le 18 octobre 1908 à Alger, ouvrier mécanicien, syndicaliste CGT à Alger, secrétaire général du syndicat CGT de l’éclairage ; membre du PCA, interné en 1956 ; cadre de l’EGA après l’indépendance.

LIDDI Pierre [Dictionnaire Algérie]

LEZMA Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Né le 27 décembre 1906 ou 1908 à Guergour (dépt. de Constantine) ; émigré, ouvrier en région parisienne, militant communiste de l’Etoile nord-africaine.

LEZMA Mohamed [Dictionnaire Algérie]

LEYMARIE Michel, Henri, Joseph [Dictionnaire Algérie]

Né et mort à Aurillac (Cantal, France), 22 septembre 1904-14 décembre 1986 ; instituteur, syndicaliste et militant communiste en France dans le Cantal ; conseiller municipal et adjoint au maire d’Aurillac ; déporté en Algérie en 1941, libéré en 1943, instituteur à Oran et instructeur du parti communiste.

LEYMARIE Michel, Henri, Joseph [Dictionnaire Algérie]

LE TOULLEC Roger, Joseph, Louis, Désiré [Dictionnaire Algérie]

Né le 12 décembre 1926 à Evriguet (Morbihan, France), mort en décembre 2015 ; instituteur à Djidjelli (Jijel) ; militant syndicaliste ; militant communiste ; en 1957, expulsé en région parisienne en 1956 ; maire des Mureaux (Yvelines, France), conseiller général des Yvelines.

LE TOULLEC Roger, Joseph, Louis, Désiré [Dictionnaire Algérie]

LEON Antoine [Dictionnaire Algérie]

Né le 1er octobre 1921 à Alger, mort le 7 mars 1998 à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis (France) ; instituteur à Alger puis conseiller d’orientation ; initiateur de l’orientation professionnelle éducative ; communiste prenant ses distances avec le PCF à partir de 1956 ; enseignant à partir de 1957 à l’université de Toulouse (France) puis chercheur au CNRS ; docteur d’État, maître de conférences puis professeur à l’Université de Paris 5 jusqu’à sa retraite en 1985.

LEON Antoine [Dictionnaire Algérie]

LENTIN Albert-Paul [Dictionnaire Algérie]

Né le 28 août 1923 à Constantine, mort à Paris le 23 décembre 1993 ; journaliste ; rédacteur de presse au procès de Nuremberg jugeant les crimes nazis ; à Paris à partir de 1948, journaliste à Libération, journal de la Résistance progressiste, et membre de la rédaction des Cahiers internationaux ; envoyé spécial de Libération au Maghreb ; intermédiaire entre les jeunes nationalistes marocains, tunisiens et algériens et la gauche française puis les gaullistes à l’Élysée sous de Gaulle ; très lié à Medhi Ben Barka et, comme lui, un homme de la Tricontinentale.

LENTIN Albert-Paul [Dictionnaire Algérie]

LENOIR Roland [Dictionnaire Algérie]

Mort en juin 1983 ; responsable des Jeunesses communistes à Alger en 1936-1937 ; membre du Comité central du PCA ; replié à Marseille en 1940, reçoit les documents du PCA interdit ; arrêté et condamné sous Vichy ; permanent du PCF en France après 1945.

LENOIR Roland [Dictionnaire Algérie]

LE MASSON Yann [Dictionnaire Algérie]

Né en 1930 à Brest (Finistère, France), mort le 20 janvier 2012 ; jeune communiste appelé en Algérie en 1956, officier chef de section dans un régiment de parachutistes, dégradé, démobilisé à la fin de 1959 ; cinéaste, très actif pour le transport d’armes dans les réseaux d’aide à la Fédération de France du FLN avec le concours de sa femme Olga Poliakoff (sœur de la comédienne Marina Vlady) ; collabore avec René Vautier* à la réalisation du film présentant des dessins d’enfants algériens J’ai huit ans (1961) et autres réalisations.

LE MASSON Yann [Dictionnaire Algérie]

LEFORT Yvonne, Marie-Jeanne [Dictionnaire Algérie]

Née le 22 octobre 1927 à Xousse (Meurthe-et-Moselle, France) ; institutrice près de Blida, syndicaliste au SNI, militante du PCA ; déplacée à Aïn-Boucif puis expulsée en France. Militante en France, mariée en secondes noces avec l’écrivain Rabah Belamri.

LEFORT Yvonne, Marie-Jeanne [Dictionnaire Algérie]

LEDUC Victor (Nechtstein Vladimir dit) [Dictionnaire Algérie]

Né le 21 août 1911 à Berlin, mort à Paris le 1er décembre 1993 ; professeur de philosophie dans différents lycées en France, intellectuel communiste résistant, dirige le jouranl Action (1944-1949), oppositionnel à l’intérieur du PCF publiant L’Etincelle (1956-1957) critique des faiblesses communistes dans l’action pour l’indépendance algérienne, collaborateur d’Henri Curiel pour la rédaction du Manifeste du Mouvement anticolonialiste français (1960).

LEDUC Victor (Nechtstein Vladimir dit) [Dictionnaire Algérie]

LEBJAOUI Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Né le 20 février 1926 à Alger près de la Casbah, mort le 24 février 1992 ; commerçant et homme d’affaires ; « Monsieur Bons offices » entre les partis nationaux algériens ; à l’initiative de la création de l’Union générale des commerçants algériens parallèlement à l’UGTA ; directeur de la Fédération de France du FLN (décembre 1956-janvier 1957), à l’initiative de la création de l’Amicale générale des travailleurs algériens en France (AGTA).

LEBJAOUI Mohamed [Dictionnaire Algérie]

LAVALETTE Évelyne [Eveline SAFIR LAVALETTE] [Dictionnaire Algérie]

Née à Alger en 1927, morte le 25 avril 2014 à Médéa ; prenant part à l’Association algérienne pour l’action sociale (AJAAS) ; avec les aumôniers catholiques, hébergeant les dirigeants FLN d’Alger ; emprisonnée et torturée ; à l’indépendance, députée à l’Assemblée nationale constituante.

LAVALETTE Évelyne [Eveline SAFIR LAVALETTE] [Dictionnaire Algérie]

LAURENS Louis [Dictionnaire Algérie]

Docteur en médecine à Constantine, en 1921-1922, secrétaire de la fédération communiste de Constantine ; quittant le PC par socialisme colonial.

LAURENS Louis [Dictionnaire Algérie]

LATHRACHE Mahmoud, nom francisé, appelé en Algérie AL-ATRASH MAHMOUD, pseudonymes MARAT (MURÂD), MAS’ÛD, ABÛ DÂWUD, SALIM ABBÛD, ISIDORE et d’autres [Dictionnaire Algérie]

Né à Jérusalem le 31 décembre 1903 sous le nom de Mahmûd al-HÂJJ RABBÂH dit Mahmûd al-MOGHRABI (le Maghrébin) et en Algérie Mahmoud al-ATRASH en écho du nom du leader arabe de grande famille syrienne druze Sultân al-Atrash ; mort à Berlin-Est en 1981 ; ouvrier maçon entre ses missions pour l’Internationale communiste ; membre du Bureau politique du PC palestinien (1930) et du Comité exécutif de l’IC (1935), envoyé de l’IC auprès du PCA en 1938 ; rédacteur en arabe de la presse communiste algérienne dans les années 1950.

LATHRACHE Mahmoud, nom francisé, appelé en Algérie AL-ATRASH MAHMOUD, pseudonymes MARAT (MURÂD), MAS’ÛD, ABÛ DÂWUD, SALIM ABBÛD, ISIDORE et d’autres [Dictionnaire Algérie]

LASSEL Mustapha [Dictionnaire Algérie]

Né à Cherchell le 23 février 1932, employé à la Sécurité sociale, syndicaliste CGT à Alger à partir de 1952 et militant nationaliste ; membre du 2e secrétariat de l’UGTA arrêté en juin 1956 ; participe à la réorganisation de l’UGTA en mai-juin 1962 à Alger et après l’indépendance ; écarté lors de la mainmise de l’État-FLN sur le congrès de l’UGTA de janvier 1963.

LASSEL Mustapha [Dictionnaire Algérie]

LARRIBÈRE Suzanne [Dictionnaire Algérie]

Morte le 23 juillet 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; professeur de pédiatrie, mariée à un dirigeant communiste marocain assassiné à Casablanca en 1956 ; repliée à la maison et clinique Larribère d’Oran, contribuant à l’aide des résistants.

LARRIBÈRE Suzanne [Dictionnaire Algérie]

LARRIBÈRE Pierre [Dictionnaire Algérie]

Né le 25 février 1867 à Ferrières (Hautes-Pyrénées, France), mort après 1936 à Oran ; père de Camille et Jean-Marie Larribère, instituteur à Sidi-Bel-Abbès à partir de 1900 au moins, puis à Oran ; républicain socialiste, communiste dans les années 1920 comme toute sa famille, grande référence de la fidélité au communisme d’orthodoxie soviétique.

LARRIBÈRE Pierre [Dictionnaire Algérie]

LARRIBÈRE Lucie appelée Lucette [Dictionnaire Algérie]

Née à Oran le 9 décembre 1920, morte à La Seyne-sur-Mer (Var) le 26 mai 2014 ; géographe, puis journaliste à Liberté (PCA) puis à Alger Républicain ; directrice de Femmes d’Algérie et présidente de l’Union démocratique des femmes ; membre du Comité central du PCA ; épouse en secondes noces du dirigeant communiste Bachir Hadj Ali ; clandestine depuis 1955 jusqu’à l’indépendance, agent de liaison et secrétaire du PCA interdit. Après l’indépendance, professeur.

LARRIBÈRE Lucie appelée Lucette [Dictionnaire Algérie]

LARRIBÈRE Jean-Marie [Dictionnaire Algérie]

Né en 1892, mort en 1965 ; frère aîné de Camille Larribère ; ayant un rayonnement de médecin communiste, directeur d’une clinique d’accouchement à Oran qui remplit un rôle social très grand auprès des femmes par l’action également de ses filles militantes communistes à l’Union des femmes en 1945 et après ; apportant une aide importante aux réseaux clandestins du PCA et du FLN pendant la guerre de libération.

LARRIBÈRE Jean-Marie [Dictionnaire Algérie]

LARRIBÈRE Camille, pseudonymes LABAIROU, LARI et LARY [Dictionnaire Algérie]

Né le 3 janvier 1895 à Ferrières (Hautes-Pyrénées, France), mort le 24 décembre 1970 à Saint-Denis-du-Sig ; médecin, figure fondatrice du parti communiste en Algérie dans la fidélité au communisme soviétique ; officier décoré de la guerre de 1914-1918 ; à Paris à partir de 1922, propagandiste communiste, membre de la Commission coloniale du PC ; membre du Comité central en 1929 ; mis à l’écart à la suite des sanctions contre le groupe dit « groupe Barbé-Celor » en 1931 ; médecin à Saint-Denis-du-Sig ; porté en avant par le PCA après 1943, député à la première Assemblée constituante en 1946 puis conseiller de la République, membre du comité central du PCA ; adjoint en 1955-1956 comme conseiller militaire à la direction des Combattants de la libération, organisation clandestine armée du PCA.

LARRIBÈRE Camille, pseudonymes LABAIROU, LARI et LARY [Dictionnaire Algérie]

LARIBI Ghalamallah [Dictionnaire Algérie]

Notable élu administratif ; employé du gaz et électricité, permanent syndical CGT à Relizane en 1936 et après, puis à Tiaret après 1944, en Oranie ; radical-socialiste, conseiller général et député à l’Assemblée algérienne.

LARIBI Ghalamallah [Dictionnaire Algérie]

LARAB Sadou [Dictionnaire Algérie]

Né le 30 juillet 1905 au douar Khelidjère, commune mixte de Fort-National (Larbaa Naït Iraten), en Kabylie, émigré en région parisienne, chauffeur de taxi, militant de l’ENA.

LARAB Sadou [Dictionnaire Algérie]

LAKHDAR TOUMI Abderrahman [Dictionnaire Algérie]

Né à Tiaret, mort en février 1988 à Tiaret ; outilleur ; émigré syndicaliste et communiste en région parisienne ; déporté à Dachau ; revenu dans sa région en 1945, pour le PCA, organisateur des paysans.

LAKHDAR TOUMI Abderrahman [Dictionnaire Algérie]

LABAN Maurice [Dictionnaire Algérie]

Né le 30 octobre 1914 à Biskra, abattu par l’armée française le 5 juin 1956 lors de la dislocation du maquis communiste des Combattants de la libération ; communiste depuis la formation du PCA en 1936 ; lieutenant des Brigades internationales, deux fois blessé en Espagne ; secrétaire à l’agitation-propagande dans le projet de Comité central réorganisant clandestinement le PCA en 1940-1941 ; arrêté et condamné au procès des 61 communistes (mars 1942), libéré en mars 1943 ; blâmé pour nationalisme algérien par la direction du PC au début de 1944 ; conseiller municipal de Biskra, membre suppléant du Comité central du PCA en 1947, non reconduit en 1949 ; blâmé une seconde fois par le PCA en 1953 ; organisateur des groupes communistes paysans des oasis et aidant dès novembre 1954 les maquisards de l’Aurès ; appelé par la direction clandestine du PCA à rejoindre le maquis des Combattants de la libération dans le massif de l’Ouarsenis en avril 1956.

LABAN Maurice [Dictionnaire Algérie]

KEDDAR Ahmed [Dictionnaire Algérie]

Né le 18 février 1914 à Duperré (Aïn-Defla), mort le 6 mars 1995 à Aïn Defla ; ayant adhéré au PCA en 1943, un des organisateurs par le PCA des groupes de paysans de la vallée du Chelif et du massif du Dahra ; en 1956 contribuant à la mise en place du maquis des Combattants de la libération dans l’Ouarsenis ; longuement interné dans les camps pendant la guerre d’indépendance.

KEDDAR Ahmed [Dictionnaire Algérie]

TIMSIT Moïse, Daniel [Dictionnaire Algérie]

Né le 16 décembre 1928 à Alger, au bord du quartier de la Casbah ; mort à Paris le 2 août 2002 ; étudiant communiste entré en clandestinité en 1955, servant au laboratoire d’explosifs en liaison avec la zone autonome d’Alger de l’ALN ; arrêté en octobre 1956, condamné en 1957, emprisonné à Barberousse, El-Harrach, Lambèse, Les Petites Baumettes à Marseille, Angers ; médecin et écrivain témoignant de son engagement algérien et de l’évolution finale dans la souffrance, qui sépare Juifs et Français communistes, du destin national de l’Algérie.

TIMSIT Moïse, Daniel  [Dictionnaire Algérie]

MATT [Dictionnaire Algérie]

Employé des ouvriers des établissements de la guerre à Constantine (Algérie), promu au syndicat CGT maintenu après l’éviction des communistes en 1939.

MATT [Dictionnaire Algérie]

JUSTRABO Renée, Alphonsine, née CLERC Renée [Dictionnaire Algérie]

Née le 9 décembre 1914 à Velesmes (Haute-Saône, France), morte à Dijon le 1er novembre 2011 ; institutrice à Sidi-Bel-Abbès après son mariage avec René Justrabo ; communiste, secrétaire de l’Union démocratique des femmes d’Algérie de la ville, active dans la gestion sociale par la mairie ; arrêtée en mai 1959, expulsée vers la France en novembre ; revenue enseigner à Sidi-Bel-Abbès après l’indépendance.

JUSTRABO Renée, Alphonsine, née CLERC Renée [Dictionnaire Algérie]

JUSTRABO René, Léo, André [Dictionnaire Algérie]

Né le 15 juin 1917 à Mascara, mort le 6 août 2013 à Dijon (France) ; instituteur ; communiste, membre du Comité central du PCA ; maire de Sidi-Bel-Abbès en 1947, membre de l’Assemblée algérienne (1948-1956) ; marié, trois enfants.

JUSTRABO René, Léo, André [Dictionnaire Algérie]

JURQUET Jacques, Alphonse [Dictionnaire Algérie]

Né le 2 avril 1922 à Marseille ; échappant au STO, participant à la Résistance communiste en 1944 dans le Jura ; inspecteur des impôts nommé à Marseille en 1954 ; membre du Comité fédéral des Bouches du Rhône du PCF, en désaccord avec le vote des pouvoirs spéciaux pour le maintien de l’ordre en Algérie ; écarté en 1959 du Comité fédéral pour son soutien à la cause algérienne et son refus de se séparer de sa compagne, Baya Allaouchiche née Bouhoune ; créateur et secrétaire général du Parti communiste marxiste-léniniste de France (1967).

JURQUET Jacques, Alphonse [Dictionnaire Algérie]

JEANSON Francis [Dictionnaire Algérie]

Né le 7 juillet 1922 à Bordeaux, mort le 1er août 2009 à Arès (Gironde, France) ; homme de radio, présentateur du théâtre de J.-P. Sartre ; existentialiste, gérant des Temps Modernes ; patron du réseau d’aide au FLN repris par Henri Curiel ; échappant au « procès des porteurs de valise » ; en désaccord avec Curiel sur l’organisation du Mouvement anticolonialiste français ; hors jeu après l’indépendance de l’Algérie ; directeur de la Maison de la culture de Châlons-sur-Saône.

JEANSON Francis [Dictionnaire Algérie]

JULIA Louis [Dictionnaire Algérie]

Né le 24 avril 1907 ; mort en 1954 ; professeur à Sidi-Bel-Abbès puis Alger, militant syndicaliste, secrétaire départemental du SNCM à la Libération, chroniqueur très populaire à Alger Républicain.

JULIA Louis [Dictionnaire Algérie]

JOUBERT Marcel, Ernest [Dictionnaire Algérie]

Né le 25 avril 1902 à Duzerville (El-Hadjar, près d’Annaba) ; membre des Jeunesses communistes à Tunis, membre de la Commission coloniale du PCF à Paris, en mission auprès de la Région communiste d’Algérie, passé à Alger au service du Gouvernement général ; directeur de Radio Alger.

JOUBERT Marcel, Ernest [Dictionnaire Algérie]

JAFFRÉ Jean, Joseph, François [Dictionnaire Algérie]

Né le 13 novembre 1923 à Camaret-sur-mer (Finistère, France) ; professeur au lycée de Philippeville (Skikda) ; militant syndicaliste et communiste sanctionné pour son anticolonialisme ; après l’indépendance, coopérant à Alger.

JAFFRÉ Jean, Joseph, François [Dictionnaire Algérie]

IMACHE Amar [Dictionnaire Algérie]

Né le 7 juillet 1895 au village de Aït Mesbah, douar de Beni-Aïssi, commune mixte de Fort-National (Larbaa-Nath-Iraten), mort en 1957 ; travailleur émigré de Kabylie en France, un des seconds de Messali dans la réorganisation de l’ENA en 1933.

IMACHE Amar [Dictionnaire Algérie]

HURST Jean-Louis, pseudonyme MAURIENNE [Dictionnaire Algérie]

Né le 18 septembre 1935 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), mort le 13 mai 2014 à Villejuif (Val-de-Marne) ; instituteur, journaliste ; militant communiste, syndiqué au Syndicat national des instituteurs et institutrices (SNI), militant clandestin pendant la guerre d’Algérie (déserteur, « porteur de valises »).

HURST Jean-Louis, pseudonyme MAURIENNE [Dictionnaire Algérie]

PÉRICH Joseph, Jean, Michel

Né le 19 mars 1902 à Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales) ; viticulteur à Villeneuve-de-la-Raho puis à Saint-André (Pyrénées-Orientales) ; militant socaliste SFIO ; conseiller municipal de Villeneuve-de-la-Raho (1929-1940 ; 1944-1947) ; adjoint au maire de cette commune (1938-1940).

PÉRICH Joseph, Jean, Michel

HARAIGUE Omar pseudonyme Omar Régnier surnommé Omar-Mourepiane [Dictionnaire Algérie]

Né le 11 juillet 1927 à Coblence (Allemagne), mort le 16 mai 1982 à Alger ; ouvrier en France de Creusot-Loire, syndicaliste, militant de la Fédération de France du MTLD puis responsable FLN de l’Organisation spéciale pour la région Centre et Sud ; replié en Allemagne ; présenté dans les médias et recherché comme l’organisateur des sabotages exécutés par l’Organisation spéciale de la Fédération de France du FLN en 1958 ; réfugié au Maroc puis commandant des forces de police à la Casbah d’Alger dans la crise du printemps-été 1962 ; opposant ou marginalisé politiquement en Algérie après l’indépendance.

HARAIGUE Omar pseudonyme Omar Régnier surnommé Omar-Mourepiane [Dictionnaire Algérie]

HARAIGUE Zina [Dictionnaire Algérie]

Née en 1934 à Bougie (Bejaia) ; cadette de sept ans d’Omar Haraigue ; arrivée en France chez son frère, ouvrière à l’usine Verdier (Creusot-Loire), syndiquée à la CFTC, seconde activement son frère à l’organisation spéciale de la Fédération de France ; clandestine à Paris, arrêtée en mai 1960, emprisonnée à la prison de femmes de La Roquette à Paris, partie prenante de l’évasion en février 1961.

HARAIGUE Zina [Dictionnaire Algérie]

HANOUN Lucien [Dictionnaire Algérie]

Né le 19 septembre 1914 à Ouled Rhiou en Oranie (à Inkerman selon le JO de la République Algérienne du 9 août 1963, obtention de la nationalité algérienne) ; mort le 7 avril 2018 à Villejuif ; enseignant communiste d’Algérie, chargé en 1955-1956 par le PCA et le PCF, de la rédaction du journal La Voix du soldat à l’adresse du contingent.

HANOUN Lucien [Dictionnaire Algérie]

HANNOUZ Lounas [Dictionnaire Algérie]

Né en 1914 ; inspecteur des postes à Constantine muté à Bougie (Bejaia) ; syndicaliste CGT monté au maquis et interné pendant la guerre de libération.

HANNOUZ Lounas [Dictionnaire Algérie]

HANNOUN Embarek [Dictionnaire Algérie]

Né le 6 août 1936, diffuseur d’Alger Républicain à Oued Fodda, tué par les soldats français lors de l’élimination du maquis communiste des Combattants de la Libération de l’Ouarsenis le 5 juin 1956.

HANNOUN Embarek [Dictionnaire Algérie]

HANNON Raymond [Dictionnaire Algérie]

Né à Paris le 12 mai 1932, jeune communiste quittant Nevers (Nièvre, France) pour Alger ; aide-comptable employé sur le port poussant à la syndicalisation des journaliers algériens ; pour le PCA, organisateur des Jeunesses démocratiques de la Casbah ; partisan de la lutte armée, adhérent au FLN ; emprisonné aux prisons de Barberousse (Serkadji) et Maison-Carrée (El Harrach) puis interné au camp de Lodi (Draa Essamar), expulsé en 1960.

HANNON Raymond [Dictionnaire Algérie]

HAMOU Osman Mouha [Dictionnaire Algérie]

Né à Pélissier (Sayada, près de Mostaganem) le 27 janvier 1916 ; vinificateur à Pélissier ; Jeune communiste envoyé à l’École d’Orient à Moscou en 1934.

HAMOU Osman Mouha [Dictionnaire Algérie]

HAMMA Lakhdar [Dictionnaire Algérie]

Né à El Oued, mort au combat en 1955 dans sa région natale ; maître d’école coranique, entré au PCA en 1943, membre du Comité central depuis 1949 ; partisan de la lutte armée, chef de groupe au maquis de l’ALN.

HAMMA Lakhdar [Dictionnaire Algérie]

HAMERLAIN [Dictionnaire Algérie]

Membre du secrétariat de la Commission CGT des travailleurs nord-africains de l’Île de France, entré en 1951 au titre du MTLD.

HAMERLAIN [Dictionnaire Algérie]

HAMDAOUI Kuider [Dictionnaire Algérie]

Né vers 1886 dans la tribu Mouillah dans la commune mixte du Telagh, mort en 1977 à Aïn Nehala ; communiste, organisateur des luttes paysannes et des ouvriers agricoles en 1948-1951 dans le vignoble de Descartes (Ben Badis).

HAMDAOUI Kuider [Dictionnaire Algérie]

HAMAMOU Ali [Dictionnaire Algérie]

Né en 1898 en Algérie, passé par l’Égypte et le Maroc, élève de l’École d’Orient à Moscou, journaliste communiste à Paris en 1924.

HAMAMOU Ali [Dictionnaire Algérie]

HALIMI Viviane, Camille épouse SUBLIME puis FEIX [Dictionnaire Algérie]

Née le 16 août 1918 à Constantine (Algérie), morte le 23 mars 2008 à Nice (Alpes-Maritimes) ; employée de magasin, syndicaliste CGT ; remarquée en 1943 comme militante du PCA à Constantine par Léon Feix, membre de la section coloniale puis membre du Comité central et du bureau politique du PCF ; permanente au secrétariat du PCA à Alger ; membre du Comité central du PCA à partir de 1949.

HALIMI Viviane, Camille épouse SUBLIME puis FEIX [Dictionnaire Algérie]

GHANDI Salah [Dictionnaire Algérie]

Né dans l’oasis de Bou-Saada, ouvrier émigré en région parisienne, membre de la direction de l’Étoile nord-africaine à sa création en 1926 et lors de sa reconstitution en 1933 par Messali ; prenant part à la fondation du Parti du peuple algérien (PPA) en 1937.

GHANDI Salah [Dictionnaire Algérie]

GUEDJ Isaac [Dictionnaire Algérie]

Né le 22 novembre 1899 à Batna, avocat ; d’abord communiste puis socialiste SFIO, premier adjoint à la mairie de Batna de 1951 à 1958.

GUEDJ Isaac [Dictionnaire Algérie]

HADJERES Sadek [Dictionnaire Algérie]

Né le 18 septembre 1928 à Fort National (Larbaâ Nath Irathen) ; études secondaires à Médéa, Blida puis au lycée de Ben Aknoun à Alger, études supérieures à la Faculté de médecine ; responsable des Scouts musulmans algériens ; adhèrent du PPA en 1944 ; responsable de l’Association des étudiants musulmans d’Afrique du Nord de 1946 à 1951 ; quittant le MTLD-PPA en 1949 à la suite de la crise dite berbériste, adhérant au PCA en janvier 1951 ; entré au Comité central en 1952 et au Bureau politique en 1955 ; avec Bachir Hadj-Ali, assure la direction du PCA en clandestinité, négociant en mai-juin 1956, le ralliement des combattants communistes à l’ALN ; toujours clandestin après l’indépendance, secrétaire du PCA interdit mais toléré sous surveillance ; après le coup d’État de juin 1965, encore clandestin pendant vingt quatre ans jusqu’en 1989 ; secrétaire du Parti de l’avant-garde socialiste (PAGS) à sa création en 1966, premier secrétaire jusqu’en 1990 ; retiré en France depuis 1991.

HADJERES Sadek [Dictionnaire Algérie]

HADJ-ALI Bachir [Dictionnaire Algérie]

Né le 9 décembre 1920 à la Casbah d’Alger, mort à Alger le 9 mai 1991 ; technicien aux PTT à Alger puis permanent de la direction du PCA, membre du Comité central en 1947 et du Bureau politique en 1949, premier responsable du PCA en Algérie pendant la guerre de libération ; après l’indépendance secrétaire général du PCA non reconnu ; participe à la formation de l’opposition clandestine (ORP) après le coup d’État du 19 juin 1965 ; torturé, détenu, maintenant son activité poétique et de commentateur d’histoire de la musique.

HADJ-ALI Bachir [Dictionnaire Algérie]

HADJ ALI Abdelkader [Dictionnaire Algérie]

Né le 23 décembre 1883 au douar Saada, commune de Clinchant (El Matmar) près de Relizane (Oranie), mort en 1957 en région parisienne ; émigré en France avant 1914 ; devenu commerçant en quincaillerie ; responsable communiste de la section Nord-africaine de l’Union intercoloniale ; membre de la commission coloniale du Parti communiste en France, membre du Comité central du PC en 1926 ; fondateur de l’Étoile nord-africaine (1926) ; aurait été exclu du PC en 1930 ou 1931.

HADJ ALI Abdelkader [Dictionnaire Algérie]

HADDAD Mohamed ou Mouloud [Dictionnaire Algérie]

Communiste depuis 1943, commis greffier à Palestro (Lakhdaria), néanmoins délégué de l’Union algéroise des syndicats des petits cultivateurs depuis 1947 et chargé de la rubrique agricole à Alger Républicain.

HADDAD Mohamed ou Mouloud [Dictionnaire Algérie]

HADDAD Malek [Dictionnaire Algérie]

Né à Constantine en 1927, mort à Alger le 2 juin 1978 ; poète, écrivain communiste ; milite en 1956 à la Fédération de France du FLN ; depuis Tunis en 1960-1961, représentant du FLN au titre des écrivains algériens.

HADDAD Malek [Dictionnaire Algérie]

HABLAL Nassima [Dictionnaire Algérie]

Secrétaire de Ramdane Abane dirigeant du FLN à Alger en 1955-1956 ; membre de base du secrétariat administratif de l’UGTA à sa création ; arrêtée et torturée en 1957 ; en résidence en France, passe en clandestinité à Paris au service de l’Amicale Générale des Algériens en France (AGTA) avant de gagner Tunis.

HABLAL Nassima [Dictionnaire Algérie]

BOUAOUÏNA Omar [Dictionnaire Algérie]

Travailleur émigré en région parisienne, adhérent au FLN en 1957 et formé au syndicalisme en RFA, responsable de la formation syndicale à l’UGTA après l’indépendance.

BOUAOUÏNA Omar [Dictionnaire Algérie]

BELHOCINE Mabrouk [Dictionnaire Algérie]

Né le 5 avril 1921 au douar Beni-Ouglis, à l’époque commune mixte de la Soummam à l’Ouest de Bougie (Bejaia), instituteur, puis avocat à Bougie, militant du MTLD, co-auteur de la brochure L’Algérie libre vivra (1949) qui lui vaut la qualification de « berbéro-marxiste » et le laisse sans parti ; membre de la Commission de la presse de la Fédération de France du FLN en 1956 puis du FLN à Tunis ; au Caire, secrétaire du Ministère des Affaires étrangères du GPRA en 1960-1961 ; député à l’Assemblée nationale algérienne en 1962 et 1964.

BELHOCINE Mabrouk [Dictionnaire Algérie]

GUÉRIN Daniel [Dictionnaire Algérie]

Né le 19 mai 1904 à Paris, mort le 14 avril 1988 à Suresnes (Hauts de Seine, France) ; une des grandes figures des luttes anticolonialistes en France ; marxiste libertaire.

GUÉRIN Daniel [Dictionnaire Algérie]

GORSE Georges, Achille, Léon, Joseph [Dictionnaire Algérie]

Né le 15 février 1915 à Cahors (Lot, France), mort le 17 mars 2002 à Paris ; professeur au Caire rallié à la France libre, responsable des Amitiés françaises animées par les militants du groupe prosoviétique d’Henri Curiel au Caire ; membre de l’UDSR, puis député (1946-1951) et conseiller de l’Union française SFIO (1951-1958) ; secrétaire d’État aux Affaires musulmanes du gouvernement Blum (1946-1947), sous-secrétaire d’État à la France d’Outre-mer (octobre 1949-février 1950) ; chargé par le président du conseil Guy Mollet de contacts secrets avec Nasser et la délégation du FLN au Caire en 1956 ; ambassadeur à Tunis de 1957 à 1959 ; gaulliste, conseiller de la politique du général de Gaulle dans les approches du FLN ; secrétaire d’État aux Affaires étrangères en 1961-1962 (cabinets Debré et Pompidou) ; ambassadeur de France à Alger (1963-1967) ; élu gaulliste contre le candidat socialiste, député des Hauts-de-Seine (1967-1993), maire (1971-1983) et conseiller général (1967-1988) de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine, France) ; plusieurs fois ministre ; abritant Mohamed Boudia* au Théâtre de l’Ouest parisien à Boulogne-Billancourt, président de l’Association culturelle franco-libanaise en 1970 et de l’Association France-Algérie en 1972-1973.

GORSE Georges, Achille, Léon, Joseph [Dictionnaire Algérie]

GLAS Maurice [Dictionnaire Algérie]

Né en décembre 1882 à Nice (Alpes-Maritimes, France) ; artiste dramatique ; militant socialiste des Alpes-Maritimes, secrétaire de la fédération socialiste des Alpes-Maritimes ; secrétaire permanent de la fédération socialiste d’Alger de 1943 à 1946.

GLAS Maurice [Dictionnaire Algérie]

GODEAU Anne-Claude [Dictionnaire Algérie]

Née le 31 janvier 1938 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique France) ; tuée le 8 février 1962 à Paris, au métro Charonne, par la charge policière de la manifestation contre la guerre d’Algérie ; employée des chèques postaux ; militante de la CGT et du PCF.

GODEAU Anne-Claude [Dictionnaire Algérie]

GREKI Anna, pseudonyme littéraire de GREGOIRE Colette [Dictionnaire Algérie]

Née le 14 mars 1931 à Batna, morte à Alger le 6 janvier 1966, Anna Colette Grégoire, appelée le plus souvent Colette Grégoire, signant ses poèmes Anna Greki, qui est peut-être la contraction de son nom propre et de celui de son compagnon lui aussi communiste, Jean Melki : Grégoire-Melki ; arrêtée en 1957 et expulsée en 1958 pour ses activités clandestines pour le PCA ; mariée en 1960 avec J. Melki, un enfant.

GREKI Anna, pseudonyme littéraire de GREGOIRE Colette [Dictionnaire Algérie]

GRENIER Fernand, Joseph [Dictionnaire Algérie]

Né le 9 juillet 1901 à Tourcoing (Nord, France) ; dirigeant du PCF ; responsable avant 1939 de l’association des amis de l’URSS et député de Saint-Denis ; délégué du PCF à Londres auprès du Comité de la France libre ; à Alger pendant un an à partir de l’été 1943, Commissaire de l’Air dans le gouvernement provisoire du général de Gaulle.

GRENIER Fernand, Joseph [Dictionnaire Algérie]

GUATTARI Félix [Dictionnaire Algérie]

Né le 30 mars 1930 à Villeneuve-les-Sablons (Oise, France), mort le 29 août 1992 à La Borde (Loir-et-Cher, France) ; psychanalyste, philosophe, anticolonialiste soutenant La Voie communiste, abritant, à la clinique de La Borde, des nationalistes de la Fédération de France du FLN, clandestins recherchés dans les années les plus dures de la guerre d’Algérie.

GUATTARI Félix [Dictionnaire Algérie]

GERSON Alfred dit Fredo, de son vrai nom SEPCELEVITIUS [Dictionnaire Algérie]

Né le 21 juillet 1928 à Paris, fils d’émigré communiste juif de Lituanie, jeune communiste de Paris XVIIIe, chargé par le PCF de la propagande auprès des soldats et du périodique Soldat de France ; en Algérie de septembre 1955 à novembre 1956 publie dix-sept numéros d’une feuille de La Voix du soldat en direction du contingent français ; arrêté en mars 1957, expulsé en décembre 1958 ; membre de la Fédération de Paris du PCF (1966-1977) ; responsable dans l’administration de l’Humanité et la gestion de la presse du PCF.

GERSON Alfred dit Fredo, de son vrai nom SEPCELEVITIUS [Dictionnaire Algérie]

GEX Serge [Dictionnaire Algérie]

Né le 14 mai 1924 à Meknès (Maroc), employé d’Électricité et gaz d’Algérie (EGA), syndicaliste CGT au port d’Oran, communiste emprisonné de 1956 à 1962, resté après l’indépendance en Algérie, expulsé en août 1965.

GEX Serge [Dictionnaire Algérie]

GIMENEZ Gabrielle écrit aussi JIMENEZ dite Gaby [Dictionnaire Algérie]

Né à Oran en 1920 ; militante en 1936 des Jeunesses communistes puis du PCA, élue au Conseil général d’Oran en 1945, militante des jeunes filles de France puis de l’Union des femmes d’Algérie ; citée comme exemplaire par le PCA pour avoir connu deux fois la clandestinité, la prison et la torture, sous Vichy en 1941 et en 1956 pendant la guerre de libération  ; à l’indépendance, revenue en Algérie avec son mari Roger Bénichou.

GIMENEZ Gabrielle écrit aussi JIMENEZ dite Gaby [Dictionnaire Algérie]

GIOVACCHINI Dominique [Dictionnaire Algérie]

Né en 1886 à Sainte-Marie Figaniella en Corse, mort en juillet 1951 à Menton (Alpes Maritimes) ; instituteur ; dirigeant SFIO dans la région bônoise, puis un temps bref, membre du Parti communiste, puis de nouveau membre de la SFIO ; conseiller municipal de Bône (Annaba).

GIOVACCHINI Dominique [Dictionnaire Algérie]

GARAUDY Roger, Jean, Charles [Dictionnaire Algérie]

Né le 17 juillet 1913 à Marseille, mort le 13 juin 2012 en banlieue parisienne ; dirigeant du PCF, philosophe, interné en Algérie en 1941-1942 ; directeur du journal du PCA Liberté en 1944, multipliant articles et conférences célébrant la civilisation musulmane.

GARAUDY Roger, Jean, Charles [Dictionnaire Algérie]

GAUTHERAT Pierre [Dictionnaire Algérie]

Né le 17 octobre 1926 à Chavannes-sur-l’Étang (Haut-Rhin, France) ; avocat au barreau de Paris ; défenseur des militants du Front de libération nationale.

GAUTHERAT Pierre [Dictionnaire Algérie]

GAÏD Mouloud [Dictionnaire Algérie]

Né le 20 janvier 1916 à Timengache, commune de Guenzet (Harbil) dans la région de Sétif ; instituteur syndicaliste à l’initiative de la création de l’UGTA ; son représentant à Tunis de 1957 à 1962.

GAÏD Mouloud [Dictionnaire Algérie]

GAÏD Tahar [Dictionnaire Algérie]

Né le 22 octobre 1929 à Timengache, commune de Guenzet (Harbil), membre du premier secrétariat national à la fondation de l’UGTA en février 1956 et du secrétariat provisoire dans la reconstitution de l’UGTA à Alger au printemps 1962.

GAÏD Tahar [Dictionnaire Algérie]

GABIER

Socialiste SFIO venu de France pour organiser la Fédération SFIO d’Alger ; candidat aux élections à Alger.

GABIER

MARCH Jean [Dictionnaire Algérie]

Né le 11 décembre 1918 à Alger (Algérie) ; traminot ; syndicaliste indépendant des Transports urbains et de l’Algérois ; président de l’Union départementale CGSI d’Alger.

MARCH Jean  [Dictionnaire Algérie]

Algérie1. Pages de titre

DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE
DU MOUVEMENT OUVRIER : MAGHREB
´
ALGERIE
Des origines de la colonisation
à1962

Algérie1. Pages de titre

MARTIN Gilbert [Dictionnaire Algérie]

Né le 5 août 1920 à Mornac (Charente) ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) parmi le personnel civil de la Marine nationale et de l’Oranie (Algérie).

MARTIN Gilbert [Dictionnaire Algérie]

GAÏD Mouloud.

Né le 20 janvier 1916 à Timengache, commune de Guenzet (Harbil) dans la région de Sétif ; instituteur syndicaliste à l’initiative de la création de l’UGTA ; son représentant à Tunis de 1957 à 1962.

GAÏD Mouloud.

PRÉZIOSI Laurent [Dictionnaire Algérie]

Né le 22 juin 1912 à Maison-Carrée (Alger), mort le 5 novembre 2010 à Paris ; instituteur puis détaché dans l’aministration du Gouvernement provisoire après la guerre ; militant socialiste, Gauche révolutionnaire puis PSOP ; militant syndicaliste, Ecole émancipée et socialiste puis ASR après la guerre ; résistant.

PRÉZIOSI Laurent  [Dictionnaire Algérie]

MOUGIN

Cheminot en Algérie ; syndicaliste CGT.

MOUGIN