LEMEDIONI Marcelle Odette

Par Jean-Louis Ponnavoy

Née le 24 mars 1921 à Paris 5e, exécutée sommairement le 1er septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin) ; sans profession ; résistante SR Alliance.

Elle était la fille de Moïse Alexandre Lemédioni, employé de bureau, âgé de 24 ans et de Dorothée Lipschitz, dactylo, âgée de 21 ans. Elle était célibataire.

_Sans profession, elle entra dans la Résistance avec le grade de sous-lieutenant et chargé de mission de 3è classe à la DGER (Direction générale des études et de la recherche) à l’état-major "Grand Hôtel" du réseau Alliance, à Paris. Son domicile à Colombes servait de lieu d’émissions. Arrêtée le 29 avril 1944 avec sa famille elle fut déportée sous la classification "NN" ("Nacht und Nebel"-"Nuit et Brouillard") à destination du camp de Schirmeck (Bas-Rhin), où elle arriva par le convoi du 20 mai 1944 et y fut internée au "Garage", ancienne remise à voiture, avec les autres femmes du réseau.

Devant l’avance alliée les 106 membres du réseau Alliance détenus à Schirmeck, dont Marcelle Lemédioni, furent sur ordre du Haut commandement de la Wehrmacht (OKW) à Berlin, transférés en camionnette par fournées de 12 vers le camp de concentration du Struthof, où ils furent dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944, abattus d’une balle dans la nuque à la chambre d’exécution puis incinérés directement dans le four crématoire du camp, situé dans le même bâtiment.

Elle fut déclarée "Mort pour la France" le 4 septembre 1947 et "Mort en déportation" par arrêté du 7 juillet 1994.

Son nom figure sur la plaque commémorative du réseau S.R. Alliance au camp de concentration du Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179735, notice LEMEDIONI Marcelle Odette par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 avril 2016, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : MémorialGenWeb. — Wikipédia "Réseau Alliance" et "camp de concentration de Natzweiler-Struthof". — Marie-Madeleine Fourcade "L’Arche de ¨Noé" Fayard 1968. — Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. tome 2. — Mémorial de l’Alliance, 1948. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément