GAUTRÉ Roger

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 28 octobre 1925 à Neuilly-Plaisance (Seine, Seine-Saint-Denis), abattu le 25 août 1944 à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis) ; militant communiste ; résistant des FTPF.

Roger Gautré
Roger Gautré

À la Libération, Roger Gautré fut chargé d’aller en moto à Paris pour chercher un millier de numéros de l’Humanité qui venait de reparaître avec pour titre « A chacun son Boche ». Au retour vers Saint-Denis il croisa une troupe de soldats allemands, des Waffen-SS ;i ls le frappèrent sauvagement au fond de l’impasse située entre le 57 et 59, avenue Stalingrad à l’entrée de Stains et le criblèrent de balles.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI. Il est inhumé dans le carré des corps restitués du cimetière communal de Stains.
L’Almanach de l’Humanité de 1949 évoqua sa mémoire sous le titre « Un héros parmi d’autres » en écrivant : « Face aux armes braquées, nouveau Bara, il meurt en héros, fusillé, debout sur son paquet d’Huma. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article136724, notice GAUTRÉ Roger par Claude Pennetier, Dominique Tantin , version mise en ligne le 22 avril 2011, dernière modification le 25 janvier 2021.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Roger Gautré
Roger Gautré

SOURCES : MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 248112 et AVCC Caen AC 21 P 189559 (nc). — L’Almanach de l’Humanité, 1949. — Notice complétée par Dominique Tantin (janvier 2021).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément