KERBELLEC Georges

Par Alain Prigent, François Prigent

Représentant de commerce ; résistant FTP ; maire communiste de Plourivo (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) (1945-1953).

Georges Kerbellec, représentant de commerce, fut très impliqué dans la résistance FTP, faisant partie des noyaux communistes mis en place par Pierre Lhostis* et Jean Loguivy*). Dans cette commune où se trouve le hameau de Lancerf où demeurait Marcel Cachin*. Geoges Kerbellec succéda à Pierre Labbé, maire récusé à la Libération. Il dirigea la délégation spéciale jusqu’aux élections d’avril 1945. La liste communiste qu’il dirigeait remporta le scrutin de 1945. G. Kerbellec conduisit les affaires communales pendant deux mandats (1945-1953). Proche de Marcel Cachin et d’Albert Flouriot*, conseiller général PCF de Paimpol, Kerbellec fit partie du bureau des élus communistes des Côtes-du-Nord en juin 1945.
La liste communiste qu’il conduisit en 1953 fut battue par une coalition classée « Républicaine et anticommuniste » par le préfet (11 sièges contre 6) emmenée par le radical Yves Lagadec* qui adhéra juste après les élections à la SFIO avant de rejoindre le PSU au début des années 60. Georges Kerbellec siégea alors dans l’opposition (avec 5 autres camarades).
Ayant changé de domicile, il siégea au conseil municipal communiste de Plouézec à l’issue des élections municipales de mars 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138157, notice KERBELLEC Georges par Alain Prigent, François Prigent, version mise en ligne le 6 septembre 2011, dernière modification le 6 septembre 2011.

Par Alain Prigent, François Prigent

Sources :
- Arch. dép. Côtes d’Armor 1192W2 (Elections municipale 1953).
- Composition des comités fédéraux de la fédération des Côtes-du-Nord et fichier des élus et des candidats de la Fédération des Côtes-du-Nord du PCF établis par Gilles Rivière.
- L’Aube Nouvelle, hebdomadaire de la fédération des Côtes-du-Nord du PCF (1945-1951).
- Christian Bougeard, Le choc de la deuxième guerre mondiale dans les Côtes-du-Nord, thèse de doctorat d’Etat, Rennes II, 1986.
- Alain Prigent, Histoire des communistes des Côtes-du-Nord (1920-1945), Saint-Brieuc, 2000.
- Tudi Kernalegenn, François Prigent, Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier (dir.), Le PSU vu d’en bas. Réseaux sociaux, mouvement politique, laboratoire d’idées (années 50 - années 80), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, 343 pages.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément