MICHEA Abel

Par Annie Pennetier

Né le 28 mars 1920 à Guéret (Creuse) , mort le 1er mars 1986 à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) ; journaliste  ; chef de la rubrique sportive de l’Humanité  ; résistant  ; militant communiste.

Abel Michéa débuta aux Ponts et chaussées avant de s’orienter dans le journalisme.

Pendant la guerre, il entra dans la Résistance dans les bataillons FTP de la vallée d’Abondance en Savoie et termina la guerre avec le grade de capitaine des FFI. Démobilisé en février 1946 à Sathonay (Rhône), il entra à la Voix du peuple à Lyon le 1er mars suivant. En 1947, il vint à Paris pour être chroniqueur à L’Union française d’information puis à l’Humanité dont il dirigea la rubrique sportive jusqu’en 1963. Il fut l’un des « rubriquards » célèbres du Tour de France dont il couvrit 35 éditions. Il participa à la création du mensuel Miroir du Cyclisme et écrivit des ouvrages consacrés au cyclisme. Epicurien, il publia La vie par le bon goût .

Marié à Noëlle Roulot, le couple eut deux enfants.

Le 16 novembre 1986, un stade de Valenton fut inauguré à son nom par la municipalité communiste en présence de Martine Bulard, membre du comité central du PCF et Pascal Delmont, secrétaire général de L’Humanité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article146789, notice MICHEA Abel par Annie Pennetier, version mise en ligne le 24 juillet 2013, dernière modification le 7 février 2022.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Valenton, l’origine du nom de ses rues AREV. 2006. - Etat civil de Maisons-Alfort.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément