FAY Christian, René, André

Par Didier Bigorgne

Né le 4 février 1907 à Bar-le-Duc (Meuse), mort le 19 août 1975 à Créteil (Val-de-Marne) ; inspecteur des PTT ; syndicaliste Force ouvrière (FO) et mutualiste des Ardennes ; conseiller municipal de Mézières (1959-1966).

Fils d’un valet de chambre et d’une cuisinière domiciliés à Paris, Christian Fay fut adopté par la Nation en vertu du jugement rendu par le tribunal civil de Coulommiers (Seine-et-Marne), le 11 février 1921. Il était employé aux PTT quand il épousa Joséphine Nouvion, sans profession, le 7 juillet 1926, à Beautheil (Seine-et-Marne).

Christian Fay exerça le métier d’inspecteur des PTT à Mézières. Il était secrétaire de la section des Ardennes de la Fédération postale. Le 30 décembre 1947, il participa à la constitution de la section départementale de la Fédération syndicaliste FO des PTT dont il devint le secrétaire général.

A la naissance de l’UD-Force ouvrière des Ardennes, le 18 janvier 1948, Christian Fay fut élu membre de la commission exécutive ; il y siégea jusqu’au 19 novembre 1959. Lors du congrès départemental du 14 novembre 1954 qui se tint à Braux, il insista sur le mécontentement des fonctionnaires ; il critiqua les récentes mesures du gouvernement qui donnaient une part infime aux petits fonctionnaires sur les 47 milliards accordés à la fonction publique.

Christian Fay fut candidat sur la liste Force ouvrière aux élections du 17 novembre 1955 et du 13 décembre 1962 pour la Caisse primaire de Sécurité sociale. Il était alors vice-président d’une société mutualiste.

Aux élections municipales des 8 et 15 mars 1959, Christian Fay fut élu sur une liste d’entente Parti socialiste SFIO-MRP à Mézières. Réélu le 14 mars 1965, il siégea au conseil municipal jusqu’au 1er octobre 1966, date de la création de Charleville-Mézières, née de la fusion des villes de Charleville, Mézières, Mohon, Montcy-Saint-Pierre et Etion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147130, notice FAY Christian, René, André par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 7 juin 2013, dernière modification le 18 septembre 2015.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch.de l’UD-Force ouvrière des Ardennes. — L’Ardennais, 1er et 2 janvier 1948. — Presse locale.— Etat civil de Bar-le-Duc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément