BENDHIBA Benayad

Par René Gallissot

Né le 22 février 1923 à Mostaganem (Algérie) ; mort en juillet 1959 ; membre de la commission syndicale du MTLD à l’intérieur de la CGT ; organisateur du syndicat UGTA du port de Mostaganem.

Ecrit aussi Bendehiba, Benayad Bendhiba milite très jeune au PPA (Parti du peuple algérien), le parti de Messali*. En même temps, il est très actif au syndicat CGT des dockers du port de Mostaganem. Selon les directives de la commission des Affaires sociales du MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) impulsée par Idir Aïssat*, de 1952 à 1954, il dirige le Comité de défense des chômeurs. Il s’engage au FLN en 1954.

À la création de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) en 1956, face à la CGT, il met en place à Mostaganem le syndicat des dockers de la centrale nationale. Idir Aïssat* qui le rencontre, le soutient dans l’organisation de sections syndicales dans la région. Arrêté en 1956 et assigné à résidence, il est libéré en 1958. Il reprend alors son action dans la clandestinité. Benayad Bendhiba est assassiné le 28 juillet 1959 à l’âge de 36 ans ; selon une autre version, il serait tombé au maquis dans une embuscade.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150310, notice BENDHIBA Benayad par René Gallissot, version mise en ligne le 16 novembre 2013, dernière modification le 16 novembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : M. Farès, Aïssat Idir, op. cit. — B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op.cit. — Témoignage de Mohamed Farès qui parle d’assassinat, recueilli par A. Benamrouche.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément