SALVADOR Indalecio [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Dirigeant du PCA à Sidi-Bel-Abbès, organisateur de son maintien clandestin en 1940-1942 ; élu conseiller général en 1945 et reconduit en 1952.

Fils de socialiste espagnol, Indalecio Salvador entre en 1937 aux Ateliers du chemin de fer à Sidi-Bel-Abbès. Avec deux autres communistes espagnols, l’un anciennement installé à Sidi-Bel-Abbès, l’autre tout juste réfugié, dirigeant à Alicante et membre du CC du parti d’France, le fameux Fernandez Ramon Via* (Manuel) qui va passer à Alger, il organise le PCA qui est interdit, en clandestinité en une dizaine de groupes de trois. Sous le nom de Claude, il conserve la direction de l’organisation, en confiant la direction politique à Palazuelo et la propagande à F.Artero*. Dans le PCA redevenu public en 1943-1944, il est secrétaire de section, avant d’être élu conseiller général. Menacé par l’OAS, il gagne la France après 1959.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article152234, notice SALVADOR Indalecio [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 11 janvier 2014, dernière modification le 11 janvier 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : Témoignages recueillis et cités dans J. Delorme, Mémoire sur les communistes de Sidi-Bel-Abbès, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément