DUQUENOY Albert

Par Michel Pigenet

Né le 14 avril 1913 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Martime), mort le 21 avril 1982 ; docker au Havre ; militant communiste et syndicaliste ; maire d’Harfleur (Seine-Maritime) de 1975 à 1977.

Albert Duquenoy fut docker. au Havre. Militant communiste depuis 1937, syndicaliste CGT, il appartenait au courant opposé à la direction du syndicat général du port dominé par les anciens « autonomes » issus du syndicalisme révolutionnaire. Candidat aux élections syndicale du printemps 1939, il obtint 664 voix sur 3 073 votants et ne fut pas élu.
Fait prisonnier au début de la guerre, il milita activement au PCF à son retour d’Allemagne. Membre de la section Havre-Port créée le 15 novembre 1946, il entra au comité fédéral de la Seine-Inférieure en 1953 et au bureau de la section du Havre en 1959, avant de devenir secrétaire de la section « Commune de Paris » quatre ans plus tard.
Albert Duquenoy avait soutenu la lutte des salariés de la SCAN (ancienne usine Bréguet) en juillet 1953 ; ils occupèrent leur usine le 7 septembre 1953, comme l’avaient fait leurs prédécesseurs en 1936. Duquenoy était membre du large Comité de soutien qui avait été mis en place.
En charge des questions de propagande à la fédération communiste, il s’orienta vers les problèmes municipaux.
Élu au conseil municipal du Havre en 1956, année de la conquête de la municipalité par le Parti communiste, il devint maire d’Harfleur à compter de 1965. Il soutint à ce titre la lutte contre la fermeture des Forges et Chantiers de la Méditerranée (FCM). Ce fut un combat victorieux, puisqu’en 2019, l’usine Dresser- Rand (ex Mazeline) existe encore.
Son activité fut considérable, dès son début de mandat au plan social, culturel et sportif de la ville. La construction de nombreux logements en remplacement de logements insalubres, le rattachement d’une partie du quartier plateau de Caucriauville (plus de 5720 habitants) d’Harfleur au Havre dès 1971, la création de la Maison des syndicats en 1970, le renforcement de l’intervention municipale dans le domaine de l’éducation nationale marquèrent son mandat.
Président de la commission de contrôle financier de la fédération de Seine-Maritime du PCF, il conserva cette fonction jusqu’en 1968.
Albert Duquenoy fut maire d’Harfleur jusqu’en à 1977, date à laquelle il passa la main à Gérard Eude.
La ville d’Harfleur donna son nom à une salle des fêtes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article153504, notice DUQUENOY Albert par Michel Pigenet, version mise en ligne le 16 février 2014, dernière modification le 17 novembre 2019.

Par Michel Pigenet

SOURCES : Archives du comité central du PCF. — Le Réveil des Ports d’avril-mai 1939. — P. Pasquier, Les dockers du Havre (1928-1947), Maîtrise, sd, Rouen. — M.-P. Dhaille-Hervieu, Communistes au Havre, communistes du Havre. Société, culture et politique 1930-1983, thèse de doctorat d’histoire, Paris 1, 1997. — Notes de Jacques Defortescu, mai 2019 (renseignements fournis par la mairie d’Harfleur et documents personnels).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément