PLUCHET Roger

Par Jacques Girault, Gérard Montant

Né le 15 avril 1910 à Bagneux (Seine/Hauts-de-Seine), mort le 7 juin 1997 à Paris (XXe arr.) ; directeur de collège technique ; militant syndical du SNET puis SNETP-CGT.

Fils de marchands bouchers, Roger Pluchet fut reconnu pupille de Nation en 1922, son père étant victime de la Grande Guerre. Élève de l’École normale d’instituteurs de Versailles de 1926 à 1930, il prépara le concours (série Sciences) de l’École normale de l’enseignement technique en quatrième année à l’ENI. Après avoir effectué son service militaire dans l’infanterie en 1931-1932, il enseigna dans des écoles primaires du département (Maisons-Laffitte en 1931-1932, Montmorency en 1932-1933) puis fut nommé au cours complémentaire d’Enghien de 1933 à 1945, chargé de la section industrielle, de l’enseignement des mathématiques et du dessin industriel.

Il se maria an avril 1936 à Chatou (Seine-et-Oise) avec une institutrice, qui obtint après la guerre une classe d’application dans le XIXe arrondissement de Paris. Le couple eut deux enfants.

Mobilisé d’août 1939 à août 1940, pérennisé comme professeur de cours complémentaire en 1942, il fut détaché comme professeur technique adjoint au centre de formation professionnelle du bâtiment à Enghien en octobre 1945. L’année suivante, muté comme professeur de dessin industriel faisant fonction pour un an de directeur au centre d’apprentissage de la rue de Compiègne à Choisy au Bac (Oise) en octobre 1946, tout en assurant des cours professionnels municipaux.

Pluchet devint, en 1949, directeur du centre d’apprentissage de Vitry (Seine/Val de Marne), futur collège d’enseignement technique. Il obtint la direction du CET de la rue Potain (XIXe arr.) en 1960 et prit sa retraite en 1968.

Pluchet fut militant au Syndicat national des instituteurs, puis de Syndicat national de l’enseignement technique qui resta à la CGT en 1948 et qui devint SNET-P (professionnel).
Il fut un des dirigeants de ce syndicat après la guerre. Il écrivit quinze articles dans Le Travailleur de l’Enseignement technique entre 1951 et 1956. Il fut désigné au bureau national au sixième congrès de SNETP en 1951 et en resta membre jusqu’au dixième congrès en 1956. Il fut avec Pierre Debord un des animateurs du Groupement national des directeurs des collèges d’enseignement technique, structure créée par le SNETP adhérente à l’UGICT-CGT. Après sa retraite, il participa activement à la section nationale des retraités du SNETP avec Charles Artus et Estivié.

Archétype de ces directeurs des établissements de l’enseignement technique court restés proches du mouvement ouvrier, il était très apprécié par les enseignants des établissements qu’il avait dirigés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158760, notice PLUCHET Roger par Jacques Girault, Gérard Montant, version mise en ligne le 8 mai 2014, dernière modification le 8 décembre 2019.

Par Jacques Girault, Gérard Montant

SOURCES : Arch. Nat., F17 29251. — Arch. mun. Vitry-sur-Seine (Élise Dosquet).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément