BELMAS Claude

Par Patricia Toucas

Né en 1922 à Saint-Chinian (Hérault), mort le 17 décembre 1976 ; coopérateur ; résistant dans la Drôme ; membre de la communauté de Boimondau ; attaché au secrétariat général CGSCOP.

Apprenti mécanicien dentiste au début de la guerre, ce jeune militant communiste rejoignit la Résistance en 1943 et organisa le premier maquis de la Drôme. En 1944, il fut secrétaire politique du Comité départemental de Libération. Dès lors, son engagement se confondit avec ses activités professionnelles : jusqu’en 1948, il écrivit pour la presse communiste locale (Fraternité, Les Allobroges, Le Travailleur alpin, La Voix populaire) tout en s’occupant du Secours populaire de la Drôme et de la formation de militant à l’École régionale du Parti communiste. Il anima également les comités des combattants de la Paix dans la Drôme, ce qui lui valut d’être plusieurs fois condamné.
Blessé et inculpé à la suite des grèves de 1947, il se rapprocha de la communauté de Boimondau animée par Marcel Mermoz, dont plusieurs militants avaient participé aux manifestations. C’est au sein de cette communauté, marquée par l’ouverture et la tolérance, qu’il trouva un emploi lorsqu’en 1950, il fut licencié par le Parti communiste. Si Claude Belmas s’initia à l’esprit coopératif à Boimondau, il y apporta aussi son expérience pratique du militantisme politique ; il joua un rôle déterminant dans le rapprochement entre Boimondau et le mouvement des SCOP. Devenu secrétaire général de l’Entente communautaire en 1953, il organisa, en collaboration avec Henri Desroches, des journées d’étude. Après l’indépendance de l’Algérie, il s’investit dans les activités du Bureau d’études et de réalisations urbaines (BERU), coopérative ouvrière de production engagée dans la construction de logements à Alger et Oran. Enfin, à partir de 1968, Claude Belmas entra à la CGSCOP, comme attaché au secrétariat général. Il s’y occupa plus particulièrement du lancement des nouvelles SCOP et de l’animation des sociétés existantes.
Claude Belmas mourut le 17 décembre 1976.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16180, notice BELMAS Claude par Patricia Toucas, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 20 octobre 2008.

Par Patricia Toucas

SOURCE : Le défi d’un sourire ou la vie militante de Claude Belmas, tapuscrit CGSCOP, 1979.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément