LARUE J. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Mineur à Charleroi (Pennsylvanie), J. Larue partipait en 1896 aux réunions du groupe libertaire local, et il versa son obole pour financer la transformation de L’Ami des ouvriers en hebdomadaire.

Militant coopérateur, il fut élu membre du bureau des directeurs lors du renouvellement du bureau de la Progressive cooperative association de Charleroi en janvier 1903. L’année suivante, il fut élu concierge de la salle coopérative, fonction dans laquelle il fut reconduit durant deux années.

J. Larue décéda en octobre 1909 à l’âge de 53 ans. Il était membre de l’UMW, du store coopératif, ainsi que des sociétés de secours mutuels L’Indépendance et L’Espoir. Lors de ses obsèques les discours d’usage furent prononcés par Albert Depasse et Louis Goaziou.

Marié, J. Larue était père de neuf enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164016, notice LARUE J. [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 18 septembre 2014, dernière modification le 18 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : L’Ami des ouvriers, 29 février 1896 ; L’Union des travailleurs, 15 janvier 1903, 22 décembre 1904, 25 janvier 1906, 21 octobre 1909 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément