LEGROS Kléber

Par Frédéric Stévenot

Né le 19 octobre 1901 à Salaumines (Pas-de-Calais), fusillé par condamnation le 9 mars 1942 au fort du Vert-Galant à Wambrechies (Nord) ; manœuvre, employé d’hôtel ; militant communiste ; résistant au sein de l’Organisation spéciale (OS).

Kléber Legros
Kléber Legros

Fils de léon Legros et d’Antoinette Faubert, Klébert Legros était divorcé, père d’une enfant, demeurant à Salaumines (Pas-de-Calais), employé d’hôtel.
Il fut arrêté le 20 décembre 1941 à Béthune (Pas-de-Calais) par la police française, comme dirigeant de plusieurs opérations de sabotage et pour terrorisme. Il était membre du groupe Organisation spéciale du Parti communiste clandestin de Harnes depuis le 1er décembre 1941. La police note qu’il sait lire et écrire.
Interné à la prison d’Arras (Pas-de-Calais), Kléber Legros fut déféré devant le tribunal militaire allemand OFK 670 de la ville, qui le condamna à mort le 20 janvier 1942.
Un peloton d’exécution allemand le fusilla au fort du Vert-Galant, à Wambrechies, le 9 mars 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article167193, notice LEGROS Kléber par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 5 novembre 2014, dernière modification le 8 février 2021.

Par Frédéric Stévenot

Kléber Legros
Kléber Legros

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII 3 (Notes Thomas Pouty). — Notes de Francis Calvet, BiMOI, Lille, Arch. Dép. Nord, 1874 W 143 (dossier 4511) SRPJ Lille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément