PUGET Roger, Marcel

Par Michel Thébault

Né le 23 janvier 1921 à Boussières (Doubs), fusillé le 26 septembre 1943 après condamnation à mort à la citadelle de Besançon (Doubs) ; agriculteur ; résistant FTPF.

Célibataire, Roger Puget résidait à Boussières (Doubs) où il exerçait la profession d’agriculteur comme Léon Puget, dont il partage l’itinéraire et qui est toute évidence son frère (leur deux dernières lettres sont envoyées à leurs parents, à Henri Puget à Boussières).
Il s’engagea dans la Résistance en avril 1943, au sein du groupe « Guy Môquet » des Francs-tireurs et partisans français (FTPF).
Il fut arrêté le 2 juillet 1943 à Boussières (Doubs) par la Sipo-SD. Incarcéré à la prison de la Butte à Besançon (Doubs) sous les motifs d’« aide à l’ennemi et attentats terroristes », il fut jugé par le tribunal militaire allemand (tribunal de la Feldkommandantur 560), avec vingt-deux camarades FTPF dans un procès organisé à la prison de la Butte du 15 au 18 septembre 1943.
Le 26 septembre 1943 à 5 h 40 du matin, quatre camions montèrent les seize résistants à la citadelle de Besançon. Roger Puget a été fusillé à 8 h 10.
Son nom figure à ce titre sur le monument commémoratif « Aux Martyrs de la Résistance » établi dans la citadelle. Il a reçu à titre posthume la Médaille de la Résistance, la Médaille militaire et la Croix de guerre.

Dernière lettre
à Monsieur Puget Henri, à Boussières.
 
Bien chers Parents,
 
Je vous embrasse bien fort tous. Je pense que vous allez très bien tous. Vous embrasserez bien les petits de Bobo, ainsi que Juliette et ses parents, la Louise, Auguste, la mère Ploux, les oncles, tantes, enfin toute la famille et les copains.
 
Nous sommes quatre condamnés à mort à la même table, Lintin, Roussey, Georges et moi.
 
Je termine en vous embrassant fortement,
Adieu.
 
Vive la France !
 
Roger PUGET.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article168371, notice PUGET Roger, Marcel par Michel Thébault, version mise en ligne le 10 décembre 2014, dernière modification le 12 janvier 2022.

Par Michel Thébault

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – DVDrom, AERI, La Résistance dans le Doubs. – SHD, Vincennes, GR 16 P 493332. — Fanny Monin, Les fusillés dans le département du Doubs de 1941, à 1944, Mémoire de master 1, Université de Franche-Comté, 2009. — Mémorial GenWeb. — Raymond Tourrain, L’Histoire du groupe Guy Mocquet, Amicale du groupe Guy Mocquet, imprimerie A. Eblé, Besançon, 1974, Besançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément