VANDENBROUCKE Albert, Édouard, Raymond

Par Didier Bigorgne

Né le 11 septembre 1920 à Mézières (Ardennes), mort le 21 octobre 2005 à Fumay (Ardennes) ; employé de banque ; syndicaliste CGT et militant communiste des Ardennes.

Fils d’un charpentier et d’une mère au foyer, Albert Vandenbroucke était l’aîné d’une famille de cinq enfants (quatre garçons et une fille). Il exerça le métier d’employé de banque à la Société générale.

Réfugié en Vendée pendant la Seconde Guerre mondiale, Albert Vandenbroucke épousa Marie Ange Eugénie Florentine Bernard, employée de pharmacie, le 31 août 1942 à La Roche-sur-Yon. Le couple, installé à Mézières, eut deux enfants (un garçon et une fille).

Secrétaire des employés de banque CGT de Charleville, Albert Vandenbroucke occupa le poste de trésorier de l’UD-CGT des Ardennes du 2 avril 1950 au 29 juin 1952. Elu conseiller prud’homme, section commerce, le 2 décembre 1951, il fut reconduit dans sa fonction le 28 novembre 1954. Aux élections du 17 novembre 1955, il devint administrateur de la Caisse d’Allocations familiales des Ardennes. Réélu le 13 décembre 1962, il était alors membre du bureau de l’URSSAF (Union de recouvrement des cotisations sociales de sécurité sociale et d’allocations familiales) depuis le 1er janvier 1962.

Albert Vandenbroucke adhéra au Parti communiste. Il fut candidat à deux reprises sur la liste de son parti aux élections municipales à Mézières ; celle-ci obtint six sièges le 26 octobre 1947 et le 26 avril 1953. Au scrutin du 8 mars 1959, il figura sur la liste d’union des gauches (composée de communistes et de socialistes) conduite le maire sortant socialiste Raymond Hanus* qui fut battue par une liste d’entente Parti socialiste SFIO-MRP.

Albert Vandenbroucke mourut à la maison de retraite de Fumay. Il fut enterré civilement le 25 octobre 2005 à Charleville-Mézières.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172997, notice VANDENBROUCKE Albert, Édouard, Raymond par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 17 mai 2015, dernière modification le 17 mai 2015.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. Dép. Ardennes, 40W 42.— Liberté, 1950 à 1952.— L’Ardenne syndicale, 1954 à 1962. — Presse locale.— État civil de Charleville-Mézières et de La Roche-sur-Yon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément