TALBOT Lucie [née FEBVRE Lucie, Laure, Simone]

Par Jacques Girault

Née le 17 juillet 1933 à Lons-le-Saunier (Jura) ; PEGC dans le Jura ; militante du SNI : militante communiste.

Fille d’un jardinier devenu exploitant forestier, ancien membre du Parti communiste, Lucie Febvre, élève du cours complémentaire Vallière de Lons-le-Saunier, entra à l’École normale d’institutrices de Lons-le-Saunier (1949-1953). Titulaire du baccalauréat, elle enseignait comme institutrice au cours complémentaire de Champagnole depuis octobre 1953 et, après avoir obtenu la propédeutique à la Faculté des Lettres de Besançon (Doubs) en 1954, devint professeur dans l’établissement, futur collège, jusqu’à sa retraite en 1984. Militante du Syndicat national des instituteurs depuis 1952, elle fut élue à la commission exécutive départementale du SNI en 1958 et à la CE de la Fédération de l’Éducation nationale.

Son frère André Febvre, instituteur à Arbois, était membre du Parti communiste français.

Adhérente au PCF en juin 1958 à Champagnole, elle devint rapidement membre du bureau de la section communiste locale. Elle était la correspondante départementale de L’École et la Nation. Proposée par la fédération du PCF pour participer au stage national pour les instituteurs communistes, elle fut refusée par le secrétariat du PCF en 1958 mais admise à celui du 24 août au 5 septembre 1959.

Membre de l’Union des femmes françaises, Lucie Febvre animait le Centre d’éducation populaire de Champagnole. Elle militait dans les associations de parents d’élèves lors des scolarités de ses enfants.

Elle se maria uniquement civilement en décembre 1959 à Perrigny (Jura) avec Gérard Talbot, né le 9 mars 1929 à Arrou (Eure-et-Loir), décédé le 28 octobre 2010 à Champagnole, instituteur communiste, fils d’un employé des PTT et d’une couturière. Il militait dans le mouvement de la coopération scolaire. Ils eurent trois enfants.

Membre du comité de la fédération communiste de 1959 à 1962, elle ne fut pas représentée par la conférence fédérale car elle avait un enfant en bas âge. Avec son mari, en 1979, elle protesta contre l’intervention de l’URSS en Afghanistan. Ils n’obtinrent plus de cartes, ni de timbres par la suite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174262, notice TALBOT Lucie [née FEBVRE Lucie, Laure, Simone] par Jacques Girault, version mise en ligne le 26 juin 2015, dernière modification le 26 juin 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément