AMBRE Georges

Né le 6 juin 1919 à Lyon (Rhône), mort en 1997 ; résistant à Lyon.

Horloger, militant du Parti communiste, agent des Groupes francs sous le nom de Hubert, Georges Ambre fut arrêté le 15 septembre 1943 à Lyon, interné à la prison de Saint-Paul puis à Eysses. Il fut déporté à Dachau. Il mourut en 1997.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174906, notice AMBRE Georges, version mise en ligne le 8 août 2015, dernière modification le 8 août 2015.

SOURCE : René Chevallier, Gaëlle Marignan, Bruno Permezel, René Perrin, Les groupes francs. Libération-sud. Ve bureau de l’Armée secrète. Une résistance lyonnaise en armes, Éditions BGA Permezel, 2004, p. 26.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément