VOGUET Lucie [née JOUANNEAU Lucie]

Par Jacques Girault

Née le 23 décembre 1912 à Paris (XIIe arr.), morte le 17 mai 1960 à Villejuif (Val-de-Marne) ; institutrice à Paris ; militante du SNI ; militante communiste ; résistante.

Fille d’un cocher de fiacre de la compagnie de chemins de fer PLM et d’une mère, sympathisante communiste, Lucie (dite Lucette) Jouanneau entra à l’École normale d’institutrices de Paris-Batignolles. Devenue institutrice, elle épousa en décembre 1938 [André Voguet<-177385>] à la mairie du XIIe arrondissement, fils d’un concierge de lycée parisien. Ils eurent trois garçons. Elle était institutrice à l’école de garçons de la rue de Patay (XIIIe arr.).

Membre du Syndicat national-CGT depuis 1932, elle partagea les analyses antifascistes de son mari. Défavorable à la non-intervention en Espagne, elle ne participa pas aux actions pacifistes du Syndicat national des instituteurs à la fin des années 1930.

Elle adhéra au Parti communiste en janvier 1939 à la cellule de rue Nationale (XIIIe arr.). Alors que son mari était dans la clandestinité, elle assurait les liaisons en tant que membre du Front national. Elle fit partie de l’équipe de militants qui occupèrent le ministère de l’Éducation nationale à la libération de Paris.

Elle était secrétaire de la sous-section du XIIe arrondissement du Syndicat national des instituteurs au début de 1945.

Membre du Parti communiste français, elle militait à l’Union des femmes françaises et dans l’association France-URSS. Elle fit partie de la Commission internationale de l’enfance.

Dans les années 1950, elle devint professeure de cours complémentaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180677, notice VOGUET Lucie [née JOUANNEAU Lucie] par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 mai 2016, dernière modification le 14 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par les fils de l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément