BLAYES Paul

Par Olivier Dedieu

Né le 20 octobre 1920 à Saint-Étienne-d’Estrechoux (Hérault) ; ajusteur aux Mines de Graissessac, invalide de guerre, maire SFIO de Graissessac (Hérault).

Fils de Joseph Blayes, ouvrier mineur et frère de Philippe Blayes, Paul Blayes passa son enfance à Saint-Étienne d’Estrechoux avant de s’installer à Graissessac, une autre commune minière voisine. Ajusteur aux Mines de Graissessac, il devint invalide de guerre suite aux blessures reçues pendant la campagne de France.
Aveugle, Paul Blayes, devint conseiller municipal de Graissessac en 1945. Militant de la section SFIO, il en devint secrétaire en 1954. Adjoint au maire, il fut élu maire de Graissessac en 1965 après le souhait de Victor Cabanel de ne plus se représenter. Membre du conseil fédéral en 1970 et 1971, il resta plus de 30 ans secrétaire de section. Réélu maire en 1971, il le fut de nouveau en 1977, refusant de s’allier avec le parti communiste dans une commune où les deux partis s’affrontaient à la fois sur le terrain politique et sur le terrain syndical dans les houillères. Paul Blayes, surnommé « le maire aveugle », fut constamment réélu jusqu’en 1986. En février 1986, des raisons de santé l’amenèrent à démissionner de son poste de maire et de celui de secrétaire de la section socialiste locale.

Président des Aveugles de guerre, Paul Blayes fut administrateur du Comité d’entente des grands invalides crée en 1972 mais aussi administrateur de l’Union fédérale des anciens combattants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article183854, notice BLAYES Paul par Olivier Dedieu, version mise en ligne le 21 août 2016, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Olivier Dedieu

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 12 W 706, 785 W 9. — Arch. Office départ. de l’Hérault des anciens combattants.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément